Bora Bora – Vasili, le nageur de l’extrême

    mardi 27 octobre 2015

    Vasili Bochkarev, un nageur russe, a réalisé, vendredi dernier, le tour de l’île de Bora Bora sans assistance et sans arrêt.
    Un exploit qu’il va inscrire dans le Guinness Book des records. La semaine prochaine, c’est à Maupiti qu’il tentera de nouveau de réaliser une performance.

    Le nageur russe Vasili Bochkarev est de passage à Bora Bora pour réaliser un exploit. Vendredi dernier, il a une nouvelle fois repoussé ses limites. À l’aube, il s’est lancé dans le tour de l’île à la nage sans assistance et sans arrêt. Avec une bouée de survie contenant de l’eau, de la nourriture énergétique, de la vaseline, un téléphone avec fonction GPS, un appareil photo, une lampe à éclat et un sifflet, sans oublier le drapeau russe, équipé de palmes, masque et tuba et son couteau à la ceinture, le nageur a pris la mer à cinq heures du matin au moment où le jour se lève. Il a fait en solitaire le tour de Bora Bora dans le but d’établir une nouvelle performance.
    Vasili Bochkarev a couvert les 27 km en 12 h 49 min. Il s’agit de la première boucle à la nage autour de Bora Bora. Il est arrivé à la tombée du jour au ponton de la station Total d’où il était parti le matin, en brandissant le drapeau russe.
    Il aurait aimé avoir aussi le drapeau polynésien, mais il n’en a pas trouvé dans les magasins.
    Selon la tradition tahitienne, il a reçu une couronne de fleurs et la bise d’une vahine sous les applaudissements puis tout le monde lui a souhaité un joyeux anniversaire car il fêtait ses 35 ans.
    “Ce trek a été très difficile, l’eau était froide, j’ai eu des courants contraires et vers 16 heures, j’ai rencontré une forte pluie. Au bout de 15 km, j’ai même pensé à abandonner mais je suis tellement heureux d’être arrivé au bout que je ne suis plus fatigué”, déclare-t-il à son arrivée avec un grand sourire.
    La partie qui l’inquiétait le plus était la distance entre la pointe de Matira et Vaitape car c’est l’endroit le plus éloigné des côtes, en fin de parcours et à la nuit tombante. Mais finalement, tout s’est bien passé.

    Il invente une nouvelle discipline

    Le lendemain, Vasili Bochkarev ne montrait aucune trace de fatigue et avait prévu de refaire le tour de l’île… mais en vélo, cette fois-ci.
    Le nageur russe a déjà réalisé ce genre de performance plusieurs fois en Thaïlande en faisant le tour de plusieurs îles en avril et mai 2014. La plus importante représentait un parcours de 52 km autour de l’île de Koh Chang dans la province de Trat, dont il a bouclé le tour en 25 heures. Mais désormais, il ne fait plus de parcours de nuit car c’est trop dangereux. “Une fois, je me suis pris dans un filet de pêche, une autre fois le vent et le courant m’ont emporté hors du lagon. Désormais, je ne fais que des épreuves d’une vingtaine de kilomètres que je peux couvrir pendant la journée.”
    Vasili Bochkarev s’est lancé dans cette aventure il y a huit ans après une grosse opération de l’estomac. Il a changé complètement son régime alimentaire et a travaillé sa condition physique. Comme il aimait beaucoup nager, il a fait des marathons de natation puis a inventé cette nouvelle discipline autour des îles. Reste à savoir s’il va faire école !
    Il fait homologuer ses épreuves dans les livres des records russe et européen ainsi que dans le Guinness Book des records. Il a dû faire les démarches pour créer une catégorie spéciale : course de natation en boucle avec palmes sans assistance et sans arrêt.
    Il n’a pas le droit de poser le pied par terre ou de s’accrocher à un élément flottant, encore moins de revenir sur la terre ferme. Il prend le départ devant plusieurs témoins, photographie régulièrement sa position GPS et arrive au même endroit, également devant témoins. Quand on lui fait remarquer que c’est dangereux, il répond : “Je nage pour le plaisir, je vais doucement en longeant les côtes. Si j’ai un problème, je peux rejoindre la côte ou appeler les secours en communicant mes données GPS. Mais tout est une question de mental.”  Et il précise en riant : “Les requins sont mes copains et si l’un d’eux s’approche trop près, je lui pique le nez avec mon couteau.” Après Bora Bora, Vasili Bochkarev sera à Maupiti la semaine prochaine pour faire le tour de l’île mais, pour rester sur des distances de 20 kilomètres environ, il nagera de l’autre coté de la barrière de corail, en haute mer.

    De notre correspondante Isabelle Roussy

    MOOREA56 2015-10-28 10:51:00
    Bravo Christian. Moi aussi j'ai fait des exploits à Bora Bora en 1974 ,j'ai fais le tour de l'île en 4 jours et 12 heures 32 minutes avec des arrêts chez les habitants ................J'étais lessivé à l'arrivée .
    Christian PONS 2015-10-27 12:34:00
    Bravo Vasili. J''ai aussi fait des exploits à Bora Bora en 1992.
    Le tour du récif à pieds en 10 heures,40 km.
    Christian PONS.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete