Bouissou : “Atteindre les 300 000 touristes d’ici 2018”

    mercredi 8 octobre 2014

    Le séminaire réunissant l’ensemble des représentants du GIE Tahiti Tourisme et acteurs de l’industrie touristique s’est ouvert hier matin par le discours du ministre en charge du secteur, Jean-Christophe Bouissou. À cette occasion, il a abordé avec nous les sujets chauds du secteur, comme le projet Mahana Beach, qui intéresserait des investisseurs et devrait ainsi s’accélérer d’ici la fin de l’année. L’arrivée d’Hainan Airlines semble aussi en bonne voie. Des investisseurs pourraient également être intéressés par Fakarava et Tupai. 

    Florent Collet
     

    Lire l’intégralité de l’article dans notre édition du jour ou dans notre édition numérique en cliquant ici : http://consultation.ladepeche.pf/abonnement/gestion/choix-formule

    Emmanuel Pierre SOUFFLET 2014-11-14 06:29:00
    Un article qui me fait beaucoup rire, quoique le sujet est plutôt sérieux: Le tourisme et plus particulièrement le nombre de touriste en Polynésie Française. Le ministre du tourisme désire: "Atteindre les 300 000 touristes d'ici 2018."
    Alors ça! C'est beau de rêver et de dire n'importe quoi.


    Premièrement; Le nombre de touriste n'avait jamais dépassé 193 000 touristes et cela depuis 2008.
    L'année dernière, ce chiffre était au niveau le plus bas depuis plus de 6 ans, 123 000 touristes seulement!!

    Ce n'est pas en construisant des hôtels un peu partout à travers de projets grandioses que le nombre de touriste en Polynésie augmentera!!! En effet, il y a beaucoup plus d'hôtels de luxe depuis plus de dix ans à Tahiti et dans les îles mais le nombre de touriste ne fait que diminuer.

    Ce qu'il faut faire c'est d'abord rendre la destination attirante au niveau économique.

    1. Diminuer les coûts des tarifs aériens vers Tahiti; Et cela en provenance de toute les destinations Internationales.

    2. Offrir des prix très compétitifs au niveau des hôtels. D'abord en periode basse saison et si cela fonctionne plus tard en période de haute saison aussi (Une diminution de 20 à 30 % en basse saison et une diminution de 5 à 15% en haute saison).

    3. Promouvoir la destination de la Polynésie à travers des campagnes publicitaires à l'étranger. Plus particulièrement, la Chine et la côte ouest des États Unis. Tout en informant ces pays et clients potentiels de nos nouvelles diminutions des prix.


    Voilà en suivant cette stratégie, le nombre de touriste augmentera. Mais de là à atteindre les 300 000 touristes d'ici 2018, même en mettant en oeuvre les trois points élaborés ci dessus, Il y a une marge. Cessez de rêver Monsieur Bouissou et réfléchissez avant d'annoncer des chiffres mirobolants à la population Polynésienne. Rendez vous en l'an 2018 pour voir si vous avez été capable d'obtenir vos chiffres et cela tout en appliquant votre programme seulement pas le mien.

    Ps: L'une des seules manieres pour que cela soit le cas (NDLR: 300,000 touristes d'ici 2018), ce serai grace a l'aide de Gaston Flosse et donc du resultat de ses entrevues avec les Chinois; Et plus particulierement, les dignitaires Chinois qui sont venus en Polynesie. Peut etre que Monsieur Gaston Flosse a des accords confidentiels avec ces personnes hautes placees pour obtenir ce resultat de 300,000 touristes? Cela est possible...
        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete