Une “boulangerie à la française” qui attire du monde

    mardi 2 août 2016

    boulangerie

    La boulangerie est située à l’entrée du centre commercial Tamanu, à Punaauia (PK 15), juste à côté de la station-service Total, à deux pas de la Banque de Polynésie. (Photo : Élénore Pelletier)


    Ouverture du Fournil Hautbois à l’entrée du centre commercial Tamanu

     

    Une bonne odeur de pain chaud, des étals remplis de viennoiseries et un accueil “sourire aux lèvres”, Le Fournil Hautbois a ouvert jeudi dernier, à l’entrée du centre commercial Tamanu.

    Et autant dire que le lancement de cette petite boulangerie de quartier a été couronné de succès. Plus de 2 000 viennoiseries et des centaines de baguettes tradition vendues le week-end dernier, Mickael et sa femme, les deux gérants de ce commerce à l’allure très “franchouillarde”, croulent sous les demandes.

    “Nous n’avons pas fait de pub. Nous avons juste annoncé l’ouverture de la boulangerie sur Facebook. Et depuis jeudi dernier, ça n’arrête pas. On a eu beaucoup de monde tout le week-end et on n’a pas beaucoup dormi.

    On a essayé de fournir au maximum de ce que l’on pouvait”, raconte Mickael Hautbois, encore surpris d’un tel succès. Hier matin encore, la boutique ne désemplissait pas.

    En vitrine, du pain décliné sous toutes ses formes et aux saveurs multiples : pain au son, aux céréales, au seigle, aux figues ou aux amandes. Sans oublier la spécialité de Mickael : la miche Hautbois, un gros pain à l’ancienne au seigle et à la farine complète, à la croûte très épaisse et vendu à coupe…

    Côté viennoiseries, les classiques pains au chocolat, croissants, pains aux raisins et chaussons aux pommes côtoient les pains viennois, les brioches torsadées et, pour les encas, des casse-croûte à la baguette tradition qui croustillent sous la dent, des savoureuses petites fougasses lardons-tomate et d’appétissants croque-monsieur.

    Le tout à des prix raisonnables : de 300 à 500 F pour les pains et de 150 à 200 F pour les viennoiseries.

     

    Sur place, de A à Z

     

    La boulangerie, Mickael, ça le connaît. Il n’en est pas à son premier coup d’essai. “Avant, j’étais à Crécy-la-Chapelle, en Seine-et-Marne. Avec ma femme, on avait une belle boulangerie qui marchait bien. Un jour, on m’a proposé de la racheter.

    J’ai senti que c’était le bon moment parce que je voyais le vent tourner en France avec la création de nombreuses franchises alors je l’ai vendue. Je suis venu en vacances ici et je suis tombé sous le charme du fenua.

    Les gens m’ont plu et j’ai pu constater un réel manque de bons pains et de bonnes viennoiseries. Alors je me suis dit “banco”, je vais essayer de monter quelque chose ici”, explique-t-il.

    Il a alors embarqué femme et enfants, il y a deux ans, pour commencer une nouvelle vie sous les cocotiers. Son premier travail a été pour Vénus Star, à Mahina, où il a mis en place le secteur boulangerie, puis, très vite, il s’est mis à la recherche d’un bon spot pour sa petite entreprise.

    Le Fournil Hautbois est une “boulangerie à la française”. Tout y est fait sur place “de A à Z”, selon des procédés de boulangerie traditionnelle : de la fabrication de la pâte à la cuisson, même le beurre vient de Tahiti.

    “On essaie d’apporter la même qualité qu’on peut avoir en métropole. On verra comment ça va se passer pour gérer l’hygrométrie, en fin de saison. Pour le moment, tout se passe bien, mais on est qu’au mois d’août et on verra comment on gère cela en décembre. L’idée, c’est de cuire le pain le plus souvent possible. S’il y a un bon flux, il ne devrait pas y avoir de souci.”

    Mickael a fait venir de métropole son frère Franck, également dans le métier, pour le seconder. Tandis que les boulangers officient au fournil, sa femme tient la caisse, aidée de deux vendeuses.

    La boulangerie joue la carte de la transparence, avec des fours à la vue de tous, où sont enfournés et défournés chaque jour pains et autres viennoiseries. Il y a aussi une baie vitrée qui permet de voir les boulangers à l’œuvre.

    À en croire les commentaires Facebook des premiers clients, cette boulangerie  a conquis les palais des plus gourmands. Et elle n’a pas fini de faire parler d’elle.

     

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete