Habillage fond de site

BOXE – La finale du challenge Maco-Nena, sera tahitienne

vendredi 21 octobre 2016

boxe marotau

Teiki Marotau a été dominateur dans ce combat victorieux qui le qualifie en finale. (© Gérard Verdet/LDT)

 

Dans la première demi-finale, Teikivaiani Marotau n’a pas flanché face à son adversaire australien Ishmael Liaina, avec une belle victoire aux points. Le deuxième combat s’est par contre soldé par un cafouillage et une blessure du Néo-zélandais Jahsaiah Pomare, face à Amoroa Atiu. Nohealanie Salmon, quant à elle, a buté sur sa rivale néo-zélandaise Caroline Daniels.

 

Le Challenge Maco-Nena a débuté mercredi soir à Papenoo avec des demi-finales entre les quatre super-lourds en lice à savoir deux Tahitiens, opposés à un Néo-Zélandais et un Australien d’origine samoane. Pierre et Tafai Nena, les organisateurs de cet événement, ont voulu cette année encore rendre hommage à Maco Nena, qui fut en son temps et qui reste toujours le grand champion du fenua.
Ce sont donc deux affrontements toujours spectaculaires entre super-lourds qui étaient proposés dans la salle Pito Hiti de Papenoo, soirée complétée par un combat revanche entre deux féminines, la Tahitienne Nohealanie Salmon face à Caroline Daniels son aînée néo-zélandaise.

 

Un Teiki dominateur

 

Après une dizaine de combats en boxe éducative ou amateur impliquant le plus souvent des jeunes de Papenoo, la soirée s’enchaînait avec le combat féminin.

Le désir de revanche de Nohealanie Salmon n’allait pas être assouvi, la Tahitienne étant le plus souvent débordée par une Caroline Daniels plus entreprenante. La jeune boxeuse du fenua aura peut-être l’occasion de faire une nouvelle tentative ce soir à l’hôtel Tahiti Pearl Beach Resort.
Le premier combat des “géants” opposait ensuite un Teikivaiani Marotau super motivé, à l’Australien Ishmael Liaina. En trois rounds de trois minutes, Teiki parvenait à prendre régulièrement le dessus sur son adversaire, montrant ses belles capacités et notamment une vivacité qu’on ne retrouve que trop rarement chez les super-lourds. Pris par les initiatives du Tahitien, Ishmael était contraint d’accepter sa défaite en fin de combat.

Le deuxième choc devait être tout aussi explosif, mais le boxeur néo-zélandais parvenait fort bien à cadrer Amoroa avec des jabs du bras avant, si bien que ce dernier était un peu frustré de ne pas pouvoir mettre en place sa boxe durant le premier round. A l’entame du deuxième, le Tahitien tentait de se sortir d’un corps-à-corps en projetant son adversaire au sol, ayant pris quelques coups irréguliers au foie, par les coudes de son adversaire. Quelques tentatives de coups partaient encore alors que Jahsaiah était entrain de chuter. Malheureusement, dans cette chute, le boxeur néo-zélandais se blessait au genou et ne pouvait reprendre le combat.

Cette blessure et ses circonstances qui sont, il faut bien le dire, le fait d’une action irrégulière de la part du Tahitien, auront pour conséquence de voir ce soir une finale 100 % tahitienne, alors qu’il est peu probable que nos deux visiteurs étrangers puissent s’affronter. Mais le spectacle sera tout de même bien présent avec ce combat que l’on a déjà vécu par ailleurs entre ces deux champions et qui avait déjà été très rude.

 

Gérard Verdet

 

boxe maco nena

 

Amoroa Atiu aurait dû être sanctionné

boxe maco nena

Le docteur Tetaria est au chevet du boxeur néo-zélandais qui vient de se blesser au genou, lors d’une chute au sol. (© Gérard Verdet/LDT)

 

Le dernier combat entre les deux boxeurs, Amoroa Atiu et Jasaiah Pomare, a été litigieux. Le Tahitien a soulevé le Néo-Zélandais, l’a projeté au sol et a perdu ses appuis à son tour avant de lancer un coup de poing dans le vide à son adversaire allongé.

L’arbitre principal du combat, Tauhiti Nena, raconte lui-même : “Le Tahitien a gagné par abandon. Il est vrai que les deux ont été fautifs parce qu’il y en a un qui a attrapé, et l’autre qui a porté. Donc en fait les deux sont tombés. Le Néo-Zélandais s’est blessé en tombant et il n’a pas voulu reprendre.” Le Tahitien a-t-il frappé le Néo-Zélandais au sol ? “Il a frappé dans le vide. Il ne l’a pas touché. Dans l’élan, il a donné un coup devant mais voilà.”

Le “Code sportif de la boxe amateur”, à la règle 13 sur “les coups réguliers et les interdictions”, explique notamment : “Pour le boxeur, il est interdit de : frapper sans appui au sol, tenir, tirer, serrer, pousser l’adversaire ou s’appuyer sur lui, passer le ou les bras sous ceux de l’adversaire, frapper un adversaire à terre.” C’est suffisamment clair : Amoroa Atiu aurait dû être sanctionné pour avoir, même dans le vide, tenté de donner un coup à son adversaire alors qu’il était au sol.

 

Benoît Buquet

 

 

67
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete