Boxe – Gala des présélectionnés : six combats seulement, mais à fond…

    lundi 1 juin 2015

    Constituer une sélection n’est pas toujours chose facile, mais la Fédération polynésienne de boxe a l’habitude de cet exercice. Sa participation aux prochains Jeux du Pacifique sera tout de même très suivie, car elle a une obligation de relever un challenge ambitieux : celui de conserver son premier rang acquis lors des Jeux précédents. Pour ce faire, elle a d’ores et déjà établi une liste de présélectionnés avec des candidates pour les trois catégories féminines (moins de 51 kg, moins de 60 kg et moins de 75 kg) et des 
    postulants pour les dix catégories masculines. Mais si le papier affichait déjà des numéros uns et des numéros deux, la hiérarchie définitive, et donc la sélection finale, n’est encore pas arrêtée. 
    Vendredi soir, un gala des présélectionnés était donc programmé, avec des objectifs différents selon les catégories. Pour certains, dont la future sélection ne fait aucun doute, il s’agissait d’engranger de l’expérience et de la confiance ; pour d’autres, la bataille entre le leader présumé et son dauphin pouvait encore permettre de changer la donne. 
    Vendredi soir donc, Taraina Rataro (moins de 51 kg), opposée à Brunella Guilmore, n’était pas en danger car sa sparring-partner était de dix kilos plus lourde et il s’agissait donc tout simplement d’aguerrir Taraina qui, nous semble-t-il, en a bien besoin. 
    Il faut dire que Taraina sera avant tout la représentante de la catégorie des moins de 49 kg en taekwondo ! Pour Heimata Neuffer (- 91 kg) et Ariitea Putoa (+ 91 kg) qui s’opposaient sur le ring, il n’y avait pas d’autre challenge que de peaufiner également leur préparation puisque n’étant pas dans la même catégorie. C’était aussi le cas de Rowan Taurei qui trouvait en Hokini Cummings un opposant plus que performant, mais pas pressenti pour la sélection. 

    De superbes duels pour les autres

    Par contre, Edith Tavanae et Lahana Ioane s’opposaient véritablement pour gagner leur place de leader et les juges décidaient de donner ce statut à Edith alors que Lahana avait pourtant été plus entreprenante. Entre Eddy Tuuhia et Teihoarii Teata, l’un se basant plus sur sa technique, l’autre faisant plus confiance en sa puissance, le verdict était un match nul. Tauhiti Nena donnait donc encore un délai à ces deux garçons pour prouver que l’un est meilleur que l’autre. Le dernier combat à suspense opposait Torea Jubely à Heiarii Mai. Et là par contre, Heiarii l’emportait grâce à une fin de combat plus convaincante. 

    Gérard Verdet

        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete