Habillage fond de site

BOXE – (Jeux du Pacifique) Une soirée sélective explosive

vendredi 26 avril 2019

Le président du COPF Louis Provost a fait venir des officiels internationaux pour arbitrer cette soirée sélective. Photo : DR

Le président du COPF Louis Provost a fait venir des officiels internationaux pour arbitrer cette soirée sélective. (Photo : DR)


La soirée sélective en vue des prochains Jeux du Pacifique démarre ce vendredi à 19 h 30 dans la salle Louis-Babo-Aitamai de Fautaua. Chacun des vainqueurs des treize combats au programme sera retenu pour représenter Tahiti aux Samoa en juillet prochain. La partie s’annonce tendue entre les boxeurs de la Polynesian Boxing Association et ceux de la Fédération de boxe anglaise de Polynésie française.

“Ce n’est pas à mon sens une soirée de combats entre les athlètes de deux fédérations opposées, mais bien une manière de sélectionner les meilleurs boxeurs locaux pour les Jeux de Samoa”. Avec cette phrase prononcée hier matin en début de conférence de presse dans les locaux du Comité olympique de Polynésie française à Pirae, le président du COPF Louis Provost donne déjà le ton à l’événement pugilistique d’envergure qui démarrera ce vendredi soir à 19 h 30 dans la salle Louis-Babo-Aitamai à Fautaua.

Treize combats sont en effet au programme, dix chez les hommes et trois chez les femmes, et chacun des vainqueurs sera directement retenu pour constituer la sélection tahitienne qui participera aux XVIe Jeux du Pacifique aux Samoa.

Si la règle semble simple sur le papier, elle l’est moins sur le terrain puisque si la Polynesian Boxing Association (PBA) et sa rivale la Fédération de boxe anglaise de Polynésie française (FBAPF) ont bel et bien déposé leur liste d’athlètes auprès du COPF, celle-ci doit encore être validée demain matin.

 

Contrôle antidopage obligatoire

 

Cela démarrera par la vérification des licences et autres documents administratifs, puis par la pesée officielle qui se déroulera dans la salle fédérale de boxe à Fautaua entre 7 et 8 heures. Pesée qui sera suivie d’un contrôle antidopage réalisé par les agents du service Jeunesse et Sports, obligatoire avant que les boxeurs ne puissent monter sur le ring. Et tous ne pourront sans doute pas y accéder puisqu’il a déjà été noté que deux des boxeuses inscrites par la FBAPF sont trop jeunes pour pouvoir prendre part à cette sélection pour les Jeux. “On ne veut pas d’athlètes qui soient positifs à quoi que ce soit et notamment au pakalolo”, déclarait en outre Louis Provost, tomana du COPF qui ne veut prendre aucun risque à ce sujet. D’autant plus qu’un des boxeurs inscrits sur une des listes aurait eu récemment des problèmes à l’aéroport à son retour de l’Hexagone…

Quoi qu’il en soit, le COPF a mandaté trois arbitres internationaux pour superviser cette soirée en plus d’un officiel technique néo-zélandais : ils sont arrivés d’Auckland cette semaine et repartiront samedi matin après s’être assurés que la sélection locale est bel est bien validée pour représenter Tahiti à Samoa-2019.

 

Jean-Marc Monnier

 

boxe jeux du pacifique

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete