Boxe – Une troisième chance pour Cédric Bellais

    mercredi 7 septembre 2016

    boxe

    Pour son dernier combat à Tahiti, Cédric Bellais s’était montré expéditif face au Tchèque Thomas Man. (Photo : archives sports)


     

    Championnat de France professionnel super-moyens

     

     

    La salle Louis-Babo-Aitamai de Fautaua devrait faire le plein de spectateurs samedi soir. Cédric Bellais, le seul boxeur professionnel tahitien en activité, y disputera en effet le Championnat de France super-moyens face à Nicolas Dion, le tenant du titre d’origine néo-calédonienne et qui est installé à Grenoble.

    Le Tahitien a déjà participé à deux Championnats de France par le passé, tous deux perdus aux points. Il espère bien mettre à profit sa troisième tentative pour s’emparer d’une ceinture nationale.

    Cédric Bellais a redoublé d’activité à l’entraînement ces dernières semaines, son père Hokini, qui organise la soirée de Fautaua, samedi, avec le Boxing Club, n’ayant reçu que début août l’autorisation de la fédération française de monter le Championnat de France à Tahiti.

    Ceci étant, Cédric avait anticipé l’accord probable de la FFB en ne coupant pas avec l’entraînement depuis son dernier combat, au mois d’avril, en Autriche où il a été battu aux points par l’Albanais Timi Shala pour le titre intercontinental IBO.

    De plus, le Tahitien se rend régulièrement en Californie, du côté de Big Bear, pour servir de sparring-partner à des boxeurs pros américains. Bellais sera donc affûté samedi et il le faudra car son adversaire Nicolas Dion a la réputation d’être un dur au mal.

    Malgré ses 34 ans, le Grenoblois d’adoption a démontré qu’il restait un boxeur de haut niveau. Il l’a confirmé le 7 mai dernier à l’Arène Sud de Païta en Nouvelle-Calédonie en conservant son titre de champion de France et ce, avec la manière.

    Nicolas Dion s’est en effet imposé face à Yoann Bloyer par arrêt de l’arbitre à la troisième reprise. Cédric Bellais aura toutefois pour lui l’avantage d’évoluer devant son public et une expérience professionnelle plus riche que son adversaire.

    Car paradoxalement, le Tahitien, pourtant beaucoup plus jeune (27 ans), compte déjà 29 combats pros à son actif alors que Dion n’en comptabilise que 19. Le Néo-Calédonien peut toutefois faire état d’une longue carrière amateur de haut niveau.

    De l’avis de tous les spécialistes, le Championnat de France de samedi s’annonce très ouvert et compte tenu des qualités de puncheurs des deux boxeurs, il pourrait ne pas aller au bout.

    Rappelons d’ailleurs que Cédric Bellais avait foudroyé le Tchèque Thomas Man en 36 secondes lors de son dernier combat à Tahiti, en juin 2015, dans le cadre du Championnat intercontinental super-moyens WBF. Toujours détenteur de la ceinture, Cédric Bellais a bien l’intention d’en ranger une seconde dans sa vitrine de trophées.

     

    Patrice Bastian

     

        Retrouvez dans notre édition du jour :       

    • Encadré : La vie des clubs
    • Parole à : Cédric Bellais
    • Encadré : Bellais en bref

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete