Habillage fond de site

La Brasserie de Tahiti veut s’offrir le Bora Bora Pearl Beach Resort

mercredi 3 mai 2017

bora bora pearl

L’Autorité polynésienne de la concurrence a autorisé la prise de contrôle exclusif de la société financière hôtelière polynésienne (FHP) par la société Brasserie de Tahiti. (© archives LDT)

En fin de semaine dernière, l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a autorisé la prise de contrôle exclusif de la société financière hôtelière polynésienne (FHP) par la société Brasserie de Tahiti.

Cette opération de concentration centrée sur le tourisme a été analysée par l’autorité et ciblait la société cible FHP et ses cinq filiales.

“Si aucune des sociétés du groupe acquéreur n’est présente sur le marché de l’hôtellerie de tourisme en Polynésie française, Brasserie de Tahiti l’est sur les marchés en amont de la production et distribution de boissons, directement et indirectement par l’intermédiaire de ses filiales spécialisées dans ce secteur”, expliquait hier un communiqué de l’Autorité de la concurrence publiée sur son site Internet.

“De même, le groupe acquéreur est, via Société de navigation polynésienne (SNP), présent sur le marché du transport maritime interinsulaire de marchandises, situé en amont du marché de l’hôtellerie et sur le marché du transport maritime interinsulaire de passagers, qui est un marché connexe. Aussi, l’Autorité a examiné la délimitation de l’ensemble de ces marchés afin de pouvoir procéder à l’analyse concurrentielle sous l’angle des effets horizontaux mais également verticaux susceptibles d’être engendrés par l’opération, les effets congloméraux possibles ayant été rapidement écartés car les passagers transportés par SNP ne sont pas des clients des marchés aval de l’hôtellerie”, résume l’Autorité en marge du rapport détaillé qu’elle a dû remettre au gouvernement.

“L’opération n’entraîne aucun chevauchement d’activité entre les parties, le groupe acquéreur n’étant pas présent sur les marchés de l’hôtellerie en Polynésie française, conclut l’APC. En conséquence, l’opération n’est pas susceptible de poser des problèmes de concurrence sur ces marchés. Au contraire, la structure du marché devient plus concurrentielle à l’issue de l’opération dans la mesure où elle conduit à l’entrée d’un nouvel opérateur.”

Une nouvelle entrée financière dans le monde de l’hôtellerie est, ici, saluée par l’APC comme garant de l’entretien de la concurrence sur le secteur.

“L’opération n’est pas donc susceptible de porter atteinte à la concurrence ni par le biais d’effets horizontaux, ni par le biais d’effets verticaux. L’Autorité a donc autorisé cette opération de concentration”, conclut le rapport.

La société financière hôtelière polynésienne détient le Bora Bora Pearl Beach Resort.

B.P.

 

 

417
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete