Habillage fond de site

Bruno Barrillot repose au cimetière de Papeari

mardi 28 mars 2017

Bruno Barrillot

C’est à 16 heures que Bruno Barrillot a été inhumé au cimetière de Papeari après une messe à l’Église protestante ma’ohi de Punaauia. (© Charles Taataroa)


L’enterrement de Bruno Barrillot s’est déroulé en toute intimité à Papeari. Le maire de Faa’a et président du Tavini huiraatira a salué le travail de ce grand homme qu’il a qualifié “d’irremplaçable”. Le président du Pays n’a pas prononcé de discours, mais a souhaité être présent aux obsèques.

Bruno Barrillot a été accompagné hier vers sa dernière demeure. Selon ses dernières volontés, c’est au cimetière de Papeari, à Teva i Uta, qu’il a été inhumé. Selon le maire de Teva i Uta Tearii Alpha, Bruno Barrillot a souhaité être “aux côtés d’un de ses frères de lutte” en la personne de John Doom. En effet, ce dernier a été inhumé à quelques pas seulement de lui il y a quelques semaines.

Dans son discours, Tearii Alpha a indiqué avoir reçu il y a deux semaines, une demande officielle de Bruno Barrillot pour être enterré à Papeari, demande que le conseil municipal a acceptée. “Papeari est à l’évidence une terre d’accueil, donc, nous avons accepté sa demande, explique-t-il, et d’ajouter : Je ne connais pas vraiment Bruno Barrillot, mais je sais ce qu’il a fait pour les Polynésiens sur la question du nucléaire.”

 

Un homme irremplaçable

 

Le maire de Faa’a et président du Tavini huiraatira Oscar Temaru a également pris la parole pour saluer le travail réalisé par Bruno Barrillot, estimant que l’homme est irremplaçable et qu’il s’agit d’une vraie perte pour le Pays.

Frère Maxime s’est également exprimé pour rappeler le travail et le parcours du militant, estimant qu’il a tout fait pour que le cas des Polynésiens sur la question du nucléaire soit pris en compte à Paris. Paul Pere, bien connu dans la défense de l’environnement, notamment à l’embouchure de la Punaru’u, a lui aussi adressé un message de condoléances au défunt en rappelant que la question de la protection de la nature était aussi une préoccupation de Bruno Barrillot.

Roland Oldham, président de l’association Moruroa e Tatou, est intervenu à son tour pour affirmer qu’il est venu rendre hommage à celui qui a défendu les intérêts des Polynésiens sur la question du nucléaire, malgré les difficultés qu’il a rencontrées, notamment avec les précédents gouvernements polynésiens. Malgré un temps pluvieux, des personnes connues dans le milieu de la défense du nucléaire dans notre pays ont souhaité rendre un dernier hommage à Bruno Barrillot en assistant à ses obsèques. Certains sont même venus de loin. 

 

C.T.

 

bidal

 

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

 

 

18
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete