Habillage fond de site

Un budget 2018 “en faveur d’un soutien confirmé à l’activité économique”

vendredi 27 octobre 2017

apf dob

Les élus et les membres du gouvernement se sont levés pour observer une minute de silence à la mémoire de Teriitepaiatua Maihi, ancien élu de l’assemblée, décédé mardi. (© Christophe Cozette)


La quatrième séance de la session budgétaire s’est tenue hier matin, à l’assemblée de la Polynésie. La séance a été écourtée afin que les représentants puissent assister aux obsèques de l’ancien maire de Moorea. Ils ont commencé à se pencher sur le débat d’orientation budgétaire ; reprise des travaux prévue lundi prochain.

Les représentants de l’assemblée de la Polynésie se sont réunis hier, dans l’hémicycle, sous la présidence de René Temeharo, premier vice-président, pour la quatrième séance de la session budgétaire.

Avant d’entamer l’examen des textes, les représentants ont observé une minute de silence suite au décès de Teriitepaiatua Maihi, maire délégué de la commune de Teavaro et ancien élu à l’assemblée.

Afin de permettre aux élus de gagner l’île Sœur pour assister à son inhumation, les travaux de l’assemblée ont été suspendus à 10 h 30, hier, et reprendront lundi prochain, en début d’après-midi.

Au cœur du menu du jour, le débat d’orientation budgétaire (DOB). Et en musique de fond, les prochaines élections territoriales qui se tiendront en avril et mai 2018.

Ce n’est que vers 9 h 30, que le vice-président et ministre de l’Économie, Teva Rohfritsch, a lancé le DOB, première étape avant l’examen proprement dit du budget primitif 2018.

“Une opportunité pour présenter le principe général du budget mais aussi offrir une information complète aux élus”, a dit, en préambule, le n° 2 du gouvernement.

“La croissance économique et financière est de retour dans notre pays, une croissance du PIB supérieure à la métropole (1,8 % contre 1,2 %) et le cap des 2 % devrait être passé en 2017”, s’est félicité Teva Rohfritsch. 

Avant d’égrainer les chiffres de cette croissance retrouvée, tel qu’il avait pu le faire mardi, lors de la conférence économique, face au patronat du fenua (lire La Dépêche de Tahiti du 25 octobre).

“Le budget 2018 consolide les orientations du gouvernement en faveur d’un soutien confirmé à l’activité économique en faveur de l’emploi, l’ensemble des indicateurs de la bonne santé de l’économie confortant désormais les choix retenus par le gouvernement”, se félicite ce dernier, dans son rapport transmis aux élus.

Les recettes fiscales sont en net progrès, cette année, et elles devraient encore augmenter de 3 % en 2018, “sans augmentation d’impôts”. La batterie de mesures du train fiscal prévu est, d’une certaine manière, une “redistribution des efforts faits depuis 2011”.

Les recettes non-fiscales pour 2018 sont projetées en diminution par rapport à leur niveau de 2017, soit -17 %. Le gouvernement entend, en effet, alléger progressivement sa politique de distribution de dividendes pour permettre aux plans d’investissements conséquents mis en œuvre par les principaux satellites de la Polynésie française de bénéficier de ces ressources (lire ci-dessous). Tout cela en poursuivant la stabilité des dépenses de personnel et de fonctionnement et une politique en faveur de l’autofinancement, lui aussi en progrès.

Enfin, après avoir annoncé une enveloppe de 4 milliards de francs reconduite pour le service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi), une enveloppe supplémentaire pour le logement avec pour objectif 1 000 logements par an sur trois ans, 27 milliards de francs pour le régime de solidarité et un fonds spécial de 600 millions de francs consacré à la prévention, Teva Rohfritsch a conclu sur les grands projets.

Quatre milliards de francs vont être consacrés aux premiers aménagements du désormais Village tahitien, à Punaauia, et à Outumaoro, non loin de ce village, un milliard de francs sera dédié à la construction d’une salle de spectacles.

 

Un débat d’orientations politiques, selon le Tahoera’a

 

Le gouvernement avait une alliée hors pair, hier matin, dans l’hémicycle, en la personne de Virginie Bruant, la rapporteuse de la commission de l’économie, “où aucune voix critique ne s’est levée”.

Après une introduction en reo ma’ohi fort applaudie, la représentante RMA a alterné ensuite (bons) chiffres et citations (lire ci-dessous), avant de conclure, qu’il “y a cinq ans, les caisses du Pays étaient vides”, faisant écho au “on revient de loin” du président du Pays, Édouard Fritch, lors de la conférence économique de mardi.

Pour l’élue orange, Teura Iriti, il était préférable de parler “d’orientations politiques”, accusant Édouard Fritch principalement, qui a “parasité tant que faire se peut le nid politique du Tahoera’a huiraatira, et son programme politique, (…), une OPA politique, jusque dans les initiales de votre parti” (Tapura Huiraatira), le traitant de “coucou”.

“Le copier-coller n’est pas toujours facile à réaliser” mais “un nouveau combat doit impérativement nous rassembler, celui des inégalités et de la pauvreté”, a lancé l’élue, candidate malheureuse des dernières législatives, avant de donner “rendez-vous en avril 2018”.

Pour l’UPLD, via Chantal Tahiata, les commentaires sur ce DOB “seront aussi brefs que la réunion” en commission. “Rien à déclarer”, a simplement dit l’élue de Tubuai.

Tout ce qu’avait à déclarer, quant à elle, l’élue non-inscrite Gilda Vaiho-Faatoa, ce sont “des félicitations générales pour ces résultats”.

Ravi par ces interventions exclusivement féminines, le président du Pays a tout de même souhaité répondre à Teura Iriti.

“Ce n’est pas le programme du Tahoera’a, c’est le programme de tous les élus de cette assemblée”, lui a rétorqué le président du Pays, tout en lui donnant raison. “Je suis votre coucou”, a-t-il confirmé, non sans humour.

Reprise des travaux sur le DOB, lundi prochain, 13 h 30.

 

Christophe Cozette

 

satellites polynésie APF

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete