Budget participatif : jusqu’au 31 août pour déposer les dossiers

    lundi 8 août 2016

    budget

    Trois ateliers ont été montés samedi dernier afin d’informer les administrés sur le processus du projet participatif. (Photo : John Hiongue/LDT)

     

    Vous avez des projets à soumettre à la commune ?

     

    Nombre d’administrés ont le sentiment que les élus communaux ne prennent pas leurs avis en compte. Ainsi, à Pirae, ce sentiment est également ressenti.

    Pour remédier à cette situation, la commune de Pirae a lancé, depuis le mois de mai, un budget participatif. Le procédé existe déjà dans certaines communes de métropole. Les citoyens sont ainsi appelés à proposer des projets d’intérêt général.

    Les entreprises, les établissements scolaires ou encore les patentés implantés dans cette commune peuvent, eux aussi, proposer leurs idées.
    Samedi dernier, dans la salle polyvalente en présence du maire, Édouard Fritch, d’une partie de son conseil municipal et des cadres de la mairie, une réunion d’information a eu lieu au sujet de la phase 2 du budget participatif, la présentation et la sélection des projets proposés.

    “Soutenir ou pas, ce n’est pas chose facile. Il y a des projets qui ne coûtent pas trop cher, de l’ordre de 1 à 3 millions de francs. Vous serez informés du projet au fur et à mesure de son avancement. Dans ce genre d’opération, il n’y a pas d’intérêt particulier. Nous sommes la première commune en Polynésie à se lancer dans le budget participatif. J’envisage, pour les projets les plus importants, de solliciter une participation du Pays à travers les ministères”, a expliqué le maire, Édouard Fritch.

    Samedi dernier, trois ateliers tournants ont été mis en place auxquels pas moins de 80 personnes ont participé.

    Des ateliers participatifs, tels que la jeunesse et le sport animé par l’élu Abel Temarii, l’atelier environnement animé par l’adjoint au maire Heimana Tauraa, l’atelier cadre de vie animé par le conseiller délégué Jean Chicou.

    Les habitants de Pirae sont appelés à proposer des projets en remplissant la fiche de projet disponible à la mairie. Dernier délai pour rendre sa copie, le mercredi 31 août.

    Les services communaux étudieront ensuite la faisabilité des projets en observant les parties technique, juridique et financière. Soit le projet est réalisable, soit il est non-réalisable ou soit il est déjà prévu pour le conseil municipal.

    Le projet doit toucher l’intérêt général de la population. Le budget participatif ne concerne pas les projets scolaires de classe découverte, les voyages pédagogiques ni l’impression de tee-shirts.

    Aucun projet d’envergure, telle que la construction d’une école, nécessitant d’autres sources de financement, ne sera pris en compte. La commune espère obtenir au moins 15 projets participatifs avant le 31 août.

    Pour l’instant, seuls cinq dossiers ont été déposés auprès de Auriane Dumesnil, porteur de ce budget participatif 2017. La commune de Pirae a bloqué pour un montant d’investissement à hauteur de 20 millions de francs.

     

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete