Un busard attaque un drone à Maupiti

    mercredi 17 août 2016

    maupiti

    “L’oiseau arrivait à fond puis s’est arrêté à 50 cm du drone, les ailes écartées.” (Photo : Thierry Teva Eyraud)


    L’image est assez rare pour faire le tour du monde

     

    C’était il y a trois semaines, à Maupiti, aux îles Sous-le-Vent. Thierry Teva Eyraud, en vacances au fenua pour deux mois, avait lancé son drone dans les airs afin de capturer la beauté de l’île, quand un intrus s’est invité dans le champ de la caméra.

    Le drone était à 500 mètres de moi quand j’ai vu à l’écran un gros oiseau qui arrivait à fond vers le drone”, raconte ce pilote professionnel de drone.

    Je me suis dit : ça y est, le drone est foutu ! Parce que si un oiseau touche le drone, les hélices se mettent à ne plus tourner pendant un instant, puis le drone pivote et tombe. Donc l’oiseau arrivait à fond puis s’est arrêté à 50 cm du drone, les ailes écartées. J’ai reculé à fond sur 500 mètres, quand il a essayé de l’attaquer une deuxième fois. J’en tremblais presque. J’étais un peu flippé, mais quand j’ai vu les images, ah la la ! Dans le monde, c’est très rare, ça a dû arriver une fois ou deux qu’on ait des oiseaux en gros plan. Mais là, c’est un oiseau magnifique dans un décor de rêve, avec le lagon et les cocotiers : cette photo va gagner plein de concours !

    Thierry Teva Eyraud sait déjà qu’il soumettra le cliché au site Dronestagram, où les pilotes de drones du monde entier peuvent poster leurs plus belles images aériennes.

    Chaque année, il y a des concours, et là, je pense que j’aurais une chance d’être dans les trois premiers, en tout cas je l’espère !

    Thierry Teva Eyraud, né au fenua, a vécu les six premières années de sa vie à Taravao, où ses parents étaient professeurs. Installé en métropole, il a commencé à piloter des drones il y a trois ans par passion, puis en a fait son métier depuis un an.

    Je filme des mariages et des clips vidéo”, précise-t-il. “D’ailleurs, je viens de filmer un clip vidéo pour le chanteur Eto, on a fait le tournage il y a quelques jours.

    Pour voir son travail, et notamment les images qu’il a prises durant ses vacances au fenua, “des cascades, des courses de va’a, du surf”, vous pouvez visiter sa page Facebook “ACTUA DRONE – Thierry Eyraud”.

    L’oiseau qui a attaqué son drone est un busard de Gould. Originaire de l’ouest du Pacifique (Nouvelle-Zélande, Australie, Nouvelle-Guinée), il a été introduit à Tahiti en 1885 par le consul d’Allemagne dans l’intention de limiter le nombre de rats.

    De cette île, il a gagné les autres îles sans intervention humaine pour le plus grand malheur de leur avifaune endémique. Il est désormais présent à Maupiti, Bora Bora, Tupai, Raiatea et Taha’a, Huahine, Moorea et Tetiaroa, depuis 1920. À Rapa, un couple introduit fut abattu quelques mois après son arrivée.

    Le busard de Gould est inscrit sur la liste des espèces menaçant la biodiversité par la réglementation territoriale de Polynésie française.

    Son abattage est autorisé, voire recommandé, afin de protéger les oiseaux endémiques dont il contribue à l’extinction.

     

    V.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete