Cadenasser la violence et ouvrir à la culture

    mercredi 17 août 2016

    college

    La ministre, le vice-recteur et la direction ont fait le point sur les besoins et les projets. (Photo : Jean-Luc Massinon)

     

    Ministre et vice-recteur en visite au collège

     

    Si le collège de Mahina mériterait quelques coups de peinture sur les bâtiments arrières et même en façade, la ministre et le vice-recteur ont pu constater les relativement bonnes conditions de travail des 800 élèves.

    Venus l’année dernière, à pareille époque, Nicole Sanquer et Jean-Louis Baglan avaient pu apprécier les récents travaux au niveau du réfectoire. Cette année, ils ont pu constater que les lieux sont restés impeccables. Les efforts ont été portés notamment sur une rénovation des sanitaires.

    Avant ce tour du propriétaire, et une halte au potager du collège, les autorités ont beaucoup parlé des projets éducatifs, en dehors de la réforme en cours. Du côté du collège, la direction veut s’orienter encore un peu plus sur l’ouverture de l’établissement à la culture.

     

    C’est l’art qui viendra au collège

     

    Les exceptionnelles visites au Musée de Tahiti et des îles ne sont pas satisfaisantes pour ouvrir l’esprit des élèves, aussi, si les collégiens ne vont pas à l’art, c’est l’art qui viendra au collège.

    En accord avec le service du patrimoine, le collège pourrait accueillir des expositions impliquant les élèves dans leurs différentes matières. Celles-ci pourraient être ouvertes aux familles. Les journées polynésiennes restent des moments forts du collège.

    Le Festival international du film documentaire océanien (Fifo) devrait passer par Mahina et l’établissement pourrait également organiser son premier salon du livre.

    Si l’on a peu parlé de la section judo, la direction du collège a réaffirmé sa volonté de poursuivre cette année encore la formation d’une vingtaine d’élèves au brevet d’initiation à l’aéronautique.

    L’environnement social du collège ne sera pas un motif de découragement pour l’équipe éducative qui pousse à l’excellence. À Mahina, on ne brandit pas la menace d’une affectation en centre de jeunes adolescents (CJA) si les élèves mollissent.

    Les résultats au diplôme national du brevet – au-dessus de la moyenne territoriale – démontrent cette volonté de faire réussir l’élève.

     

    J.-L.M.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete