Habillage fond de site

Campagne de lutte contre la consommation excessive de sel

mardi 28 février 2017

sel

Une consommation excessive de sel est reconnue comme l’un des facteurs déterminant de l’augmentation de la tension artérielle. (© DR)


Une consommation excessive de sodium peut entraîner des effets indésirables, dont l’hypertension artérielle. Vingt-sept pour cent de la population adulte au fenua est atteinte d’hypertension artérielle. Une campagne de lutte contre la consommation excessive de sel est lancée par la direction de la santé jusqu’au 5 mars.

L’enquête Santé 2010 a montré que 27 % de la population adulte polynésienne souffre d’hypertension artérielle et 70 % de surpoids (dont 40 % d’obésité) sur le fenua.

“Les maladies cardio-vasculaires restent la première cause de décès, avec 27 % des décès par an et une surmortalité masculine marquée. Au niveau mondial, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à un adulte sur trois atteint d’hypertension artérielle et à près de la moitié des décès par accident vasculaire cérébral et par cardiopathie”, explique la direction de la santé qui a mené cette étude, “aussi, l’un des objectifs cibles du Plan mondial de lutte contre les maladies non transmissibles est de réduire de 25 % la prévalence de l’hypertension artérielle”.

Une consommation excessive de sel est reconnue comme l’un des facteurs déterminant de l’augmentation de la tension artérielle.

Dans le Pacifique, l’Organisation mondiale de la santé a fixé un objectif nutritionnel de réduire de 30 % la consommation moyenne de sel dans la population d’ici 2025.

 

Trois cibles visées

 

Sous l’égide du ministère des Solidarités et de la Santé, la direction de la santé réalise annuellement des campagnes de communication pour promouvoir la santé et mobiliser les acteurs et le public contre les facteurs de risque des maladies de surcharge.

En 2017, la campagne sur la réduction du sel se déroulera jusqu’au 5 mars. Son objectif est de sensibiliser aux risques liés à une consommation excessive de sel et d’inciter à la réduction de la teneur en sel dans les aliments couramment consommés.

Trois cibles sont ainsi visées. D’abord le grand public, avec une série de spots télé et radio diffusée sur TNTV, Polynésie 1ère et les radios locales du depuis hier jusqu’au 12 mars.

Ensuite les professionnels de santé qui seront remobilisés et invités à utiliser un outil d’auto-diagnostic du risque d’hypertension artérielle et à commander des exemplaires du dépliant “le sel, n’en abusons pas”.

Plusieurs actions d’information seront mises en place dans les structures de santé à Tahiti et dans les îles.

Enfin, le milieu professionnel, avec les entreprises actives pour la santé de leurs salariés participeront à la campagne.

La direction de la santé proposera des ateliers diététiques et assurera tout accompagnement dans la mise en place d’actions de sensibilisation.

 

DG

 

Tiphanie Verneau, diététicienne nutritionniste : “Les industriels de l’agroalimentaire injectent des solutions salées”

tiphaine Verneau

© Damien Grivois

“L’excès de sel expose, sur le long terme, à une augmentation de la pression artérielle, et donc des risques de maladies cardiovasculaires. Beaucoup de gens consomment trop de sel sans le savoir, à cause de l’importance du pain dans l’alimentation locale, du soyou, des conserves, du fromage…

Dans tous les produits de l’agroalimentaire, les industriels injectent des solutions salées afin d’augmenter le poids ou le volume des aliments.

Les risques liés à l’excès de sel sont largement ignorés, aussi cette campagne de la direction de la santé est très utile. Il n’est pas bon de saler un plat avant même de l’avoir goûté. Il est recommandé de réduire la quantité de sel dans l’eau de cuisson. Les épices et les aromates comme l’ail, l’oignon ou l’échalote peuvent permettre d’éviter de trop saler.

Il faut favoriser les préparations “maison”. Il faut aussi faire attention à certaines eaux minérales, mieux vaut leur préférer l’eau du robinet ou des eaux de source. Enfin, il est recommandé de ne pas habituer à donner aux enfants une alimentation trop salée, car l’habitude, adulte, sera plus difficile à combattre. »

Propos recueillis par DG

 

Pour en savoir plus : Page Facebook EA’ttitude

 

 

803
0
3

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete