Habillage fond de site

Des panneaux pour inciter au respect des cyclistes

jeudi 7 juin 2018

Une quinzaine de panneaux devrait être implantée sur les routes de ceintures de Tahiti et de Moorea, Afin de lutter contre l’insécurité routière et la hausse de la mortalité des usagers vulnérables sur les routes.

Une quinzaine de panneaux devrait être implantée sur les routes de ceinture de Tahiti et de Moorea, afin de lutter contre l’insécurité routière et la hausse de la mortalité des usagers vulnérables sur les routes.

« Sur la route, il n’y a pas que des engins à moteur, il y a aussi des cyclistes », indique Teva Bernadino, président de la fédération tahitienne de cyclisme (FTC). Ce dernier a participé, ce jeudi matin, à la mise en place du premier panneau routier relatif à la sécurité des usagers de la route à vélo, à l’entrée de la commune de Faa’a au niveau du centre commercial Pacific Plaza.

Afin de lutter contre l’insécurité routière et la hausse de la mortalité des usagers vulnérables sur les routes, la FTC, la gendarmerie nationale, la direction de transports terrestres, la direction de la sécurité publique (DSP), le comité des sociétés d’assurance (COSODA) ont en effet décidé de lancer une campagne de sécurité routière sur le thème du « partage de la route ».

Cette campagne se traduira notamment par la mise en place de quinze panneaux rectangulaires avec la mention « Je dépasse, je m’écarte ». Ils seront implantés sur les routes de ceinture de Tahiti et de Moorea, au col du Tahara’a par exemple, ou encore au niveau du tunnel Arahoho à Tiarei, « pour rappeler une règle inscrite dans le code de la route qui est de respecter une distance d’un mètre lorsqu’on dépasse un cycliste », complète Teva Bernadino.

Quid des pistes cyclables ?

Dans le cadre de cette campagne, plusieurs actions ont déjà été menées depuis le deuxième semestre de l’année 2017. Comme, par exemple, la large diffusion en milieu scolaire de deux affiches, l’une sur « les sens de circulation », et la seconde sur « le dépassement du vélo et la traversée du passage piéton ». Une vidéo sur les règles d’usage et de partage de la route a aussi été réalisée.

Au-delà de ces messages et de cette campagne de sensibilisation, Teva Bernadino a interpellé René Temeharo, ministre en charge des Transports terrestres présent également hier matin à Faa’a, sur la nécessité d’avoir des aménagements de pistes cyclables à Tahiti. « Par exemple, une grande partie du front de mer de Papeete est en cours de rénovation. L’aménagement d’une piste cyclable entre la place Chirac et le port serait idéal », a déclaré le président de la fédération de cyclisme. « Malheureusement, il y a des routes où nous n’avons pas assez de marges de manœuvre pour pouvoir implanter des pistes. On le fera en fonction des possibilités éventuelles », a répondu le membre du gouvernement.

En attendant plus de pistes cyclables sur nos routes, la prudence est donc de mise autant pour les cyclistes que pour les automobilistes et autres usagers. Pour rappel, 19 personnes ont perdu la vie sur les routes depuis le début de l’année. Contre 24 décès pour toute l’année 2017.

D.T.

Désiré Teivao
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete