Canberra et Wellington durcissent le ton face à Pyongyang

    lundi 24 avril 2017

    bishop pence

    Le vice-président américain Mike Pence (à droite) achève une tournée asiatique, qui l’a conduit entre autres en Corée du Sud, au Japon et en Australie, où Julie Bishop (à gauche), ministre des Affaires étrangères, a estimé que la Corée du Nord devrait “investir dans le bien-être de ses citoyens qui souffrent de longue date, plutôt que dans des armes de destruction massive”.(Photo : Jason Reed/Pool/AFP)

    L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont durci le ton hier face à la Corée du Nord qui a menacé Canberra de frappe nucléaire.

    Les tensions dans la région sont montées d’un cran ces derniers temps alors que plane la menace d’un sixième essai nucléaire de la part du régime reclus. Le vice-président américain Mike Pence achève une tournée asiatique, qui l’a conduit entre autres en Corée du Sud, au Japon et en Australie.

    “Si l’Australie persiste à suivre dans les pas des États-Unis pour isoler et étouffer la Corée du Nord, cela serait suicidaire”, avait déclaré un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères cité par l’agence officielle KCNA.

    La ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop, qui avait auparavant qualifié la Corée du Nord de “menace grave”, doit “réfléchir à deux fois aux conséquences”, a ajouté le porte-parole.

    Hier, Julie Bishop a estimé que la Corée du Nord devrait “investir dans le bien-être de ses citoyens qui souffrent de longue date, plutôt que dans des armes de destruction massive”.

     

    “Intentions maléfiques”

     

    De son côté, le ministre néo-zélandais de la Défense Gerry Brownlee a accusé Pyongyang d’avoir des “intentions maléfiques”. Le régime de Kim Jong-Un est méconnu, “mais on peut considérer que (le dirigeant nord-coréen) a sous ses ordres une importante coterie de gens qui ont également des intentions maléfiques”, a-t-il déclaré à Television New Zealand.

    “C’est la Corée du Nord qui envoie des missiles en mer du Japon et qui profère de multiples menaces scandaleuses, y compris contre l’Australie”, a-t-il dit.

    La Corée du Nord rêve de mettre au point un missile balistique intercontinental capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain. Elle a mené cinq essais nucléaires, dont deux en 2016.

    Au Japon, Mike Pence a promis à la Corée du Nord une réponse “écrasante” en cas d’attaque tandis que Pyongyang a menacé de tirer des missiles “chaque semaine”.

     

    AFP

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete