Cantine à Papara – La mairie apporte une solution provisoire

    jeudi 19 novembre 2015

    Les enfants des écoles primaires et maternelles de Papara, privés de cantine depuis la rentrée scolaire d’août, déjeunent
    dans le parking de leur établissement. Constatant la scène, le nouveau maire de Papara, Putai Taae, propose une solution provisoire en apportant tables, chaises et chapiteaux.  Pendant ce temps, le maire tente de trouver des solutions pour rendre les tarifs de la cantine plus abordables .

    Deux semaines après sa prise de fonction, le nouveau maire de Papara, Putai Taae, et ses collaborateurs viennent de mettre sur pied un dispositif permettant aux enfants des écoles primaires et maternelles de Papara de déjeuner dans des conditions acceptables. Car jusqu’en début de semaine, ces enfants, dont les parents avaient des difficultés à honorer les factures des repas, déjeunaient dans le parking depuis la rentrée d’août, certains assis à même le sol. Situation que nous avions révélée dans nos colonnes les mois passés et qui a été reprise par l’ensemble des listes qui participaient aux élections partielles du mois dernier.

    Solution provisoire

    Le maire de Papara Putai Taae a donc décidé de fournir tables, chaises et chapiteaux en attendant de trouver une solution durable. Cette opération a démarré lundi pour les écoles primaire et maternelle de Taharuu, route de la carrière au
    PK 39 côté montagne, et devrait être étendue à tous les établissements de la commune, à l’école Tiama’o ce matin, puis pour les écoles Apea et Apatea. Le maire a tenu à ce que les enfants puissent enfin déjeuner dans de meilleures conditions.
    Par ailleurs, les discussions avec la société Newrest, prestataire de service de la restauration scolaire à Papara, se poursuivent. L’idée pour la nouvelle équipe municipale est que l’ensemble des enfants puissent à nouveau aller à la cantine, quelle que soit leur situation sociale.
    Pour atteindre cet objectif, le maire de Papara a deux options : tenter de trouver un compromis pour faire baisser le tarif du repas qui est à 796 F, dont 500 F à la charge des parents et 296 F supportés par la mairie de Papara ; ou annuler la convention avec Newrest et reprendre la gestion de la restauration scolaire. Mais la situation financière de la commune n’arrange pas les choses. D’autre part, la convention qui lie la commune et Newrest est calée jusqu’en 2024.
    Dans l’entourage du nouveau maire de Papara, on assure que les discussions avancent lentement mais sûrement.

    C.T.

    Lire aussi l’interview de l’adjointe au maire dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

    Inégalités sociales

    Au-delà de cette décision prise par le nouveau maire de Papara et son conseil municipal, il n’en demeure pas moins que cette situation de la restauration scolaire à Papara ne gommera jamais les inégalités sociales. Car entre les familles qui ont les moyens de payer la cantine de leurs enfants et ceux qui ne le peuvent pas, une barrière existe depuis la dernière rentrée scolaire. Et beaucoup de parents ont été contraints d’apporter à manger à leurs enfants. Beaucoup vivent très mal cette situation et sont satisfaits de la mesure prise par le nouveau maire, mais attendent une solution durable.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete