Habillage fond de site

Le cargo mixte Tuha’a Pae IV navigue à nouveau !

mardi 7 novembre 2017

tuhaa pae

Le navire Tuha’a Pae IV, essentiel à la vie de l’archipel des Australes, a enfin repris ses rotations samedi, après deux mois d’immobilisation. (Photo : L Laplane/archives LDT)


Depuis samedi, le Tuha’a Pae IV, véritable cordon ombilical, a repris ses rotations dans l’archipel des Australes. Il se trouvait hier à Rimatara. Le cargo mixte avait été immobilisé en cale sèche à Papeete début septembre, suite à un problème technique majeur sur ses safrans. Malgré la mobilisation des navires Tahiti Nui 1 et Mareva Nui, l’absence de desserte régulière avait posé d’importants problèmes dans tout l’archipel.

Les îles de Tubuai, Rurutu, Rimatara, Raivavae et Rapa peuvent pousser un ouf de soulagement  ! Immobilisé à Papeete pendant deux mois suite à une avarie sur ses safrans, le navire Tuha’a Pae IV, essentiel à la vie de l’archipel, a enfin repris ses rotations.

Son absence a considérablement perturbé le transport des denrées alimentaires, des médicaments, des hydrocarbures et l’acheminement vers Tahiti des productions agricoles, surtout celles de Tubuai.

La desserte restant sous la responsabilité de l’armateur, la Société de navigation des Australes Tuha’a Pae avait dû affréter le Tahiti Nui 1 pour desservir Raivavae, Tubuai, Rurutu et Rimatara, livrant à cette occasion 160 tonnes d’hydrocarbures.

Fin septembre, le Mareva Nui avait à son tour, quitté Papeete pour approvisionner chacune des îles des Australes.

Malgré tout, la pénurie s’était installée : manque de cartons de poulets, de biscuits, de farine, de lait, de sucre…

Certains habitants manquaient d’eau potable et n’avaient même plus les moyens de faire bouillir l’eau du robinet pour la purifier, faute de gaz.

La population de Rurutu avait donc vu l’arrivée du Mareva Nui avec soulagement. Les habitants, venus se ravitailler avaient pu acheter une bonbonne de gaz par famille, sous le contrôle des mutoi.

Malheureusement, l’organisation du chargement avait provoqué pas mal de dégâts et la traversée par gros temps n’avait pas arrangé les choses. Les marchandises étaient arrivées abîmées et souillées de mazout.

À Tubuai, la commune était également affectée, pour le transport des enfants faute de carburant ou encore pour le traitement de l’eau de boisson destinée à la collectivité, par manque de chlore.

La colère avait grondé dans l’archipel, de la part des agriculteurs notamment, qui se désolaient de voir leurs productions se dégrader dans les entrepôts.

Le relais médiatique de ce mécontentement avait même suscité une réaction musclée et disproportionnée du ministre chargé des Transports, Luc Faatau, qui soupçonnait certains élus de l’opposition de vouloir profiter de la situation…

La mini-tempête est retombée, et les habitants des Australes peuvent à nouveau compter sur le cargo qui porte le nom de leur archipel. Et mieux mesurer encore toute leur dépendance envers lui.

 

Damien Grivois

 

patrice colombani

258
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete