Habillage fond de site

Carnet noir – L’artiste Yvon Arai tire sa révérence

mardi 6 décembre 2016

yvon arai

Yvon Arai s’est éteint à 73 ans. (© archives LDT)

 

Yvon Arai s’en est allé. Chanteur et amuseur public, l’homme s’est éteint à l’âge de 73 ans. Marcel Tuihani, président de l’assemblée de la Polynésie française, tient à saluer la mémoire de l’artiste : « C’est avec tristesse que nous avons appris le décès aujourd’hui de Yvon Arai ». Et de poursuivre : « Artiste, musicien, comédien, animateur, Yvon Arai était connu pour sa bonne humeur, son humour, sa franchise et sa simplicité. Apprécié de tous, il aura marqué durant de nombreuses années le paysage culturel, médiatique et audiovisuel. Il n’hésitait pas à bousculer, il portait sur notre société un regard lucide et parfois caustique qui révélait en réalité un amour profond pour sa culture et son pays dont les mutations l’interpellaient. C’est une figure sympathique et emblématique qui tire sa révérence.

En mon nom personnel et au nom de tous les représentants de l’Assemblée de la Polynésie française, je salue sa mémoire et j’adresse à ses proches et à ses amis nos plus sincères condoléances. »

Yvon Arai, avait toujours le sourire aux lèvres. Il était l’un   des   amuseurs-chanteurs les plus connus au fenua ! Sa vie n’a pourtant pas un long fleuve tranquille.

Né à Papeete en 1943, il a été envoyé à Hollywood dans les années 1960 chez un oncle, Leo Richmond. Il était cascadeur pour les studios de la ville. Dans ce pays, il a côtoyé les plus grands.

Musicien à ses heures perdues, il a animé des shows. Ses spectacles ont pris de plus en plus de place dans sa vie. Il avait notamment fait la bringue avec Marlon Brando, joué dans des films comme One eyed jack’s, un western dirigé par Marlon Brando. Il a croisé Jack Nicholson et d’autres acteurs. Des hommes politique également : Nixon, Ronald Reagan ou encore Kennedy.

De retour en Polynésie, à la fin des années 1980, il a dirigé et animé le Tamure Hut, un spectacle de danse polynésienne au Royal Papeete. Plus tard, il a accueilli Jamel Debbouze lors de son passage au fenua. Il a tourné dans Les Faussaires aux côtés de

Gérard Jugnot.

Yvon Arai, ce touche à touche est également connu en Polynésie pour être le père du casse-croûte hachis-frite polynésien.

Dans une interview accordé à La Dépêche de Tahiti en 2013, ce farceur soulignait : “Je me rappelle tout à fait le moment où j’ai eu l’idée du sandwich hachis-frites. C’était dans une pizzeria à Hollywood dans les années 1970. J’étais avec mon frère, qui terminait son repas. Il n’a pas tout fini, il a laissé un peu de frites, de la salade, de la viande”. Sur la table traînait un morceau de pain. Yvon Arai a rassemblé tous les ingrédients et goûté son sandwich improvisé.

Quelques années plus tard, dans les années 1980, de retour en Polynésie, il a ouvert le snack California Burger près du lycée Gauguin. Il a lancé le hachis-frites. Le succès a été immédiat.

Depuis l’homme a partagé sa vie entre la Californie, le fenua ou encore la Nouvelle-Zélande.

Humour, chanson et hachis-frite, Yvon Arai vient d’effectuer son dernier voyage.

 

 

Jenny Hunter

 

 

Edouard Fritch, Président de la Polynésie française : « Une personnalité haute en couleur »

« C’est une personne qui était très connue chez nous, il aimait faire rire les Polynésiens. Nous ne l’oublierons pas. Je l’ai connu lorsque j’étais jeune, je devais avoir 14 ou 15 ans à l’époque, j’apprenais à jouer de la guitare et je l’ai connu en Amérique puisqu’il habitait à Los Angeles depuis de longues années déjà. Il travaillait dans un restaurant qui s’appelait le 70’S avec d’autres Polynésiens. Il partageait notre culture et nos chants avec les américains. Il était un humoriste incontournable, il aimait faire rire les gens. Je ne l’ai jamais vu énerver. Tu pouvais lui gueuler dessus et jamais il ne s’énervait, il gardait son sourire. Il était une personne humble malgré ses quelques défauts, comme tout le monde. »

 

 

Marlon Brandon, rencontré lors d’un tournage, est devenu un ami avec qui il faisait régulièrement  la bringue.(© DR)

Marlon Brandon, rencontré lors d’un tournage, est devenu un ami avec qui il faisait régulièrement la bringue.(© DR)

Yvon Arai, le comique doué pour l’improvis ation lors d'un concert de Gabilou. (© archives LDT)

Yvon Arai, le comique doué pour l’improvisation lors d’un concert de Gabilou. (© archives LDT)

 

2063
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete