Carton rouge pour les feux tricolores de Papeete

    mercredi 22 juillet 2015

    Voilà plus de trois mois que les feux de circulation sont éteints dans l’avenue du Général de Gaulle, à Papeete. Depuis l’agence commerciale d’Air Tahiti jusqu’à l’assemblée de la Polynésie, les piétons et les automobilistes ont deux possibilités : s’interroger du regard avant de s’engager sur les bandes blanches, ou débouler au forcing, une solution bien souvent privilégiée par les marcheurs. 
    Résultat, les flux ne sont plus canalisés et le trafic est ralenti, surtout aux heures de pointe, obligeant la ville à mobiliser jusqu’à quatre agents sur le secteur, soit l’équivalent d’un cinquième des effectifs affectés à la régulation des carrefours de Papeete. Surtout, les usagers s’interrogent sur cette panne et s’agacent parfois de l’attentisme des pouvoirs publics.

    Des travaux qui tardent pour une question de moyens

    La municipalité, de son côté, espère pouvoir réparer ses installations avant la rentrée scolaire et le retour des embouteillages. “On a les solutions techniques, affirme le directeur général des services, Rémy Brillant. Mais maintenant, il faut les mettre en œuvre.” 
    Le coût total de l’opération est estimé entre 1,5 et 2 millions de francs, une enveloppe importante qui oblige la ville à rechercher les prestataires les plus compétitifs.   
    Sur le terrain, trois problèmes ont été localisés. Le plus grave : l’armoire de contrôle, qui permet de programmer les passages des feux du rouge au vert, a été vandalisée et doit être remplacée. Or, les techniciens municipaux ne sont pas formés à la maintenance du logiciel. Il a été question, dans un premier temps, de s’approvisionner en métropole, avant que la mairie trouve un prix plus intéressant chez un fournisseur local. Ensuite, quelques feux eux-mêmes nécessiteront des travaux de restauration, car des lanternes et des boutons-poussoir ont été endommagés. Enfin, la municipalité s’apprête à lancer une mission de repérage sur des câblages électriques qui ont été touchés lors de la réalisation de travaux dans les rues de Papeete. 
    “Une réunion sera organisée très prochainement à la mairie et la remise en état se fera le plus rapidement possible, explique Rémy Brillant. Mais l’étude des prix pourrait prendre encore un peu de temps.” 
    En attendant, la police municipale appelle les usagers au “civisme”. Elle rappelle que les piétons ne doivent pas traverser en dehors des clous, mais qu’ils restent prioritaires sur les passages prévus à cet effet. 
    Depuis l’installation des feux, il y a plus de six ans, “tout le monde s’est discipliné”, explique le directeur général des services de la ville. Espérons qu’un rapide feu vert donné aux travaux évitera la résurgence des mauvaises 
    habitudes. 

    Marie Guitton

    Jeune polynesien 2015-07-23 20:00:00
    Tahiti devient du n''importe quoi, comment voulez vous donner envie au jeunes étudiant de revenir sur notre fenua. Même pas foutu d''installer des choses convenable. Au lieu de cela ke gouvernement préfère s''en mettre plein les poches ! C''est beau !
    moana 2015-07-23 07:19:00
    Papeete, ville sinistrée, sale et dangereuse. Voilà le bilan du Maire dans ses domaines de compétences. Incapable de trouver deux millions...normal tout le budget passe dans les salaires des nombreux employés inutiles de la ville.Deux millions c'est le salaire de deux cadres pour un mois. M. Brillant trouve que deux millions c'est beaucoup pour la sécurité et le bien-être des piétons et des automobilistes MDR qu'il publie sa fiche de paye c'est peut être là qu'on pourra faire des économies. A quand une enquête sérieuse et approfondie de la dépêche ou de tahiti info sur la sur-rémunération des employés de la ville ?
    Zorro 2015-07-22 18:39:00
    Bientot Papeete sous tutelle de l''Etat. Vu le maire et son laxisme voir son incompetence Il n''arrive pas a rentrer des tunes et a peine a payer les salaries. Un beau reportage pour LA Depeche
    OISEAU 2015-07-22 16:13:00
    A quoi serve vos caméras ? Vous avez tout ce qu'il faut pour choper ces imbéciles !
    Patriote 2015-07-22 13:10:00
    Question: le lampadaire cassé devant les 3 brasseurs, c'est normal qu'il soit abandonné sur le trottoir à la vue des passants, et qui gene les utilisateurs de bus. Que fait la Mairie de Papeete? C'est les vacances, donc on s'en fout?
    Concernant les feux deteriores, à quoi servent les cameras de Papeete? chopez les malfaiteurs et faites les payer.
    SIRE 2015-07-22 12:05:00
    Si la commune n'a même pas 2 millions, alors ça craint.

    Surtout qu'il faut rajouter :

    - la réfection de toute la voire de Papeete complètement défoncée

    - le nettoyage de la voirie qui laisse plus qu'à désirer

    - l'absence de décision concernant des bouts d'iimeubles complètement délabrés et tout pourris

    Bref, voulez pas appeler les syndicalistes pour secouer tout ça, ce serait d'utilité publique
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete