Habillage fond de site

Des casse-croûtes servis au dîner des 180 élèves internes du lycée hôtelier

mercredi 4 octobre 2017

Le tribunal administratif de Papeete a rendu publiques deux décisions de justice, hier, dont  l’une concernait un ancien professeur du lycée hôtelier. Ce

La fédération des associations de parents d’élèves de l’enseignement public (FAPEE) s’insurge une fois de plus, de “la situation de blocage par le vice-rectorat, qui perdure dans le cadre du non-remplacement de personnels de l’éducation”.

Le président de la Fédération, Tepuanui Snow s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer la situation. Selon lui : “ce sont cette fois-ci les 180 élèves internes du lycée hôtelier de Punaauia, qui pâtissent de cette négligence, dans la mesure où depuis le jeudi 28 septembre, en l’absence du chef de cuisine et de son second, ces 180 élèves internes ont eu pour seul repas du soir un casse-croûte, en lieu et place d’un repas équilibré !”

Toujours selon la FAPEE, le remplacement de ces deux personnels n’étant pas assuré jusqu’à la fin de la semaine, ces élèves ne devront se contenter que de ce seul casse-croûte au dîner, pour le reste de la semaine.

“La confection des repas (petits-déjeuners, déjeuners et dîners) des élèves internes est placée sous l’autorité du chef de cuisine et de son second, qui organisent leur service en interne. Or, depuis le début de l’année scolaire, le chef de cuisine assume à lui seul l’organisation du service des trois repas, en l’absence de son second de cuisine en congé de longue maladie.

Depuis le jeudi 28 septembre, le chef de cuisine est épuisé. La confection des repas du soir n’a donc plus été assurée, au service des élèves internes du lycée.

Pour palier à cette situation inédite, l’équipe de direction a dû servir des casse-croûtes aux élèves, à défaut d’un repas équilibré, à compter du jeudi soir”.

Une situation intolérable selon la Fédération qui estime que le problème aurait pu être anticipé, l’équipe de direction ayant fait remonter depuis le début de l’année scolaire, la vacance du poste de second de cuisine au ministère de l’Éducation.

“Pourquoi rien n’a été fait depuis sept semaines, afin d’éviter cette situation critique, au détriment des enfants ? Il est inacceptable que les enfants subissent davantage, ce que nous estimons être de la négligence, de la part des services de l’Éducation de l’État !”, s’époumone la FAPEE.

Et de poursuivre : “Cette nouvelle situation de blocage de poste par le vice-rectorat s’ajoute bien malheureusement à celle rencontrée récemment, dans le cadre du non-remplacement des professeurs absents”.

La fédération lance un appel au haut-commissaire, pour “rétablir le plus rapidement possible, une situation de dialogue serein et constructif entre les services de l’Éducation l’État et du Pays, au profit des élèves de Polynésie”.

 

LDT

 

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete