Habillage fond de site

La célébration de la Pentecôte a attiré des milliers de fidèles

mardi 22 mai 2018

FEN_CC1_Pentecote

 

La Pentecôte est une fête chrétienne qui célèbre l’effusion de l’Esprit-Saint, donc la naissance de l’Église, cinquante jours après Pâques (le septième dimanche après le dimanche de Pâques), sur un groupe de disciples de Jésus de Nazareth, suivant un épisode figurant dans les Actes des Apôtres. Elle clôt le temps pascal, dont la célébration est attestée localement à partir du IVe siècle, et puise son origine dans la fête juive de Chavouot, prescrite dans l’Ancien Testament, dans les livres de l’Exode et des Nombres.

L’événement de la Pentecôte ne peut être compris qu’en lien avec Pâques et l’Ascension. Jésus est mort pour le salut du monde (le Vendredi Saint), ressuscité (le jour de Pâques) et parti rejoindre le Père (à l’Ascension). À la Pentecôte, Dieu le Père envoie aux hommes l’Esprit de son Fils. Cette fête clôt donc le temps pascal, qui dure sept

 

semaines, et dont elle est le couronnement.

Et c’était bien une superbe fête commémorative qui s’est tenue à La Mission, dimanche matin, à Papeete, à Maria no te hau. Près de 3 000 fidèles, tout comme à Tubuai, Bora Bora, Taha’a et Raiatea, étaient réunis pour célébrer la naissance de l’Église, démontrant, une fois encore, la ferveur religieuse polynésienne. Bruno Mai, prêtre, un “guerrier de la foi” et orateur hors pair, a pris le temps de glorifier cet amour du Christ dans cette époque “sans GPS spirituel”.

Christophe Cozette

 

 

FEN_CC3_PentecoteOn n’a plus de GPS spirituel”

Bruno Mai, prêtre

 

Vous parlez avec cœur, générosité…

C’est un don de Dieu, c’est gratuit. Il suffit d’accepter et de le vouloir aussi. Si tu ne veux pas, tu n’auras pas la foi, le Seigneur est prêt à donner la foi à quiconque, mais il faut ouvrir son cœur, c’est tout.

 

Pourquoi rappeler cela à des fidèles, à ceux qui croient déjà ?

Parce que l’Église a besoin d’être soutenue, l’Église a besoin d’être relevée, d’être fortifiée et ce sont les leaders, les prédicateurs que Dieu a choisis qui ont le don de rassembler, de relever, de nourrir et de rendre l’Église forte et joyeuse.

 

Pourquoi l’Église a-t-elle besoin de cela ?

Parce que le monde est fort, parfois les chrétiens sont pris dans les forces des ténèbres, dans les courants de ce monde et perdent la foi et sa pratique, leur vie de prière. Parfois, on oublie le dimanche, tellement pris dans le monde, on n’a plus de GPS spirituel. On est perdu. L’Église est là pour rassembler, guider, éclairer et nourrir l’homme. Il ne vit pas que de pain et de biens matériels, mais il a aussi besoin de monde, d’amour, d’eucharistie.

 

Pas seulement quand on a des problèmes ?

Non, moi je suis carrément dans le Christ, mais quand on a des problèmes, c’est bon aussi, on retrouve le Christ.

 

Vous avez un discours offensif, de combat ?

Oui, la vie spirituelle est un combat. D’abord, par l’humain que je suis, avec les désirs qui sont en moi. C’est le combat de l’homme contre le vieil homme. Ce n’est pas un combat extérieur, c’est un combat en toi contre ces forces ténébreuses qui ont tendance à faire le mal. Voilà le combat, ramener ton cœur à l’endroit car on est tiraillé de partout. L’esprit du monde est en nous et c’est puissant. Nous avons besoin d’être ensemble, partager, prier pour pouvoir avancer mais j’ai besoin de toi. Je ne peux pas suivre Jésus tout seul. C’est un rassembleur, il est venu pour toi, moi et la communauté humaine.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete