Cérémonie de prise de commandement du Bougainville

    jeudi 5 janvier 2017

    bougainville cérémonie commandement

    Une cérémonie de prise de commandement s’est déroulée hier sur le pont du Bougainville. (© Claude Jacques)


    Arrivé le 16 décembre dernier à la base navale de Papeete, le bâtiment multimissions Bougainville est désormais commandé par le lieutenant de vaisseau Alexis Gollnisch. Une cérémonie de prise de commandement s’est déroulée hier sur le pont de ce navire de la marine nationale. Le Bougainville rejoint ainsi le Prairial, dont Alexis Gollnisch était le commandant adjoint “opérations” depuis un an et demi.

    Le Bougainville est le deuxième d’une série de quatre B2M (bâtiment multimissions), dont le premier est affecté à Nouméa, deux autres étant prévus pour rejoindre bientôt les eaux de La Réunion et celles des Antilles. Il a pour vocation d’accomplir des missions de souveraineté, de soutien logistique et d’assistance auprès des populations.

    Mercredi matin, une cérémonie de prise de commandement du navire a été organisée en présence d’officiers de marine sous l’autorité du commandant supérieur des forces armées en Polynésie française, le contre-amiral Denis Bertrand.
    Ce navire, “moderne et adapté aux missions dans l’outre-mer”, a rappelé celui-ci , “va permettre de bâtir des programmes plus lisibles et cohérents pour nos missions”. Expliquant que le Bougainville répondait “à une attente des citoyens, du Pays et de l’État”, il a également voulu saluer “un renouvellement des moyens” de la part de ce dernier “qui ne s’arrêtera pas”.

    200 jours en mer par an

    C’est le lieutenant de vaisseau Alexis Gollnisch qui dirige désormais officiellement les deux équipages de ce navire destiné à être opérationnel en mer, hors de son port de base de Papeete, 200 jours par an. Sa mission essentielle va être la surveillance de la zone économique exclusive (ZEE) de la Polynésie française, notamment comme force de police des pêches.

    Mais il va aussi participer à des missions de soutien et de projection des forces du régiment d’infanterie de marine du Pacifique (Rimap), dans les différents archipels. Et, le cas échéant, être en mesure de porter assistance à des populations en danger, par exemple en cas de cyclone.
    “C’est la première fois qu’un bateau de ce type pourra accueillir deux équipages qui se relèvent tous les quatre mois. Cela permet une très grande disponibilité du bâtiment et une plus grande activité là où un bâtiment à un équipage n’a qu’une disponibilité de cent jours en mer”, explique le désormais commandant du Bougainville.

    Des entraîneurs sont attendus pour renforcer la qualification des équipages et “s’assurer que nous sommes en mesure d’accomplir toutes les missions pour lesquelles ce bateau est arrivé en Polynésie”, précise-t-il encore. 

     

    C.J.

        Edition abonnés
        Le vote

        La politique d’immigration de Trump ainsi que les droits d’entrée se durcissent aux États-Unis. Pour vous…

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete