Habillage fond de site

CESC : Le Sdiraf évincé, Émile Vernier envisage un recours

lundi 3 septembre 2018

vernierAlors que son représentant, Émile Vernier, était rentré au CESC en janvier 2017, le Syndicat de défense des retraités actuels et futurs se voit écarté de la composition du futur collège de la vie collective, qui ne réserve qu’un siège aux représentants des retraités. Jeudi, le Sdiraf et l’autre formation de retraités, la Fédération des associations de retraités d’État en Polynésie française (Fare-PF) étaient face à face pour la désignation de l’occupant de ce siège, la règle voulant qu’en cas d’égalité, le plus jeune des candidats soit nommé. Fare-PF, autrefois représentée par Joël Carrillo, a présenté un officier de marine à la retraite de 56 ans .

Émile Vernier est parti furieux que ce siège unique revienne ainsi à un représentant des fonctionnaires d’État : « Je refuse de participer à cette mascarade ! Il représente combien de personnes, ce gars-là ? Les militaires peuvent prendre leur retraite après 15 ans de service, dit Émile Vernier, alors que pour nous il est difficile de trouver un retraité selon la définition de la CPS. Les retraités d’État, leur cas ne sera jamais examiné ici, c’est à Paris que ça se règle ! »

Émile Vernier a donc écrit une lettre au président du Pays, puis convoqué le bureau du Sdiraf ce mardi matin pour décider si le syndicat va déposer un recours au tribunal administratif.

C.P.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete