“C’est la fête malgré la maladie”

mercredi 31 décembre 2014

Le son du synthétiseur et la voix douce des chanteurs accueillent, ces jours-ci, patients et visiteurs qui se rendent au service oncologie du CHPF de Taaone, à Pirae.
Comme chaque année depuis trois ans maintenant, le personnel fait en effet venir durant les fêtes des groupes et chorales pour égayer les journées des malades atteints de cancers, qui viennent recevoir leurs traitements.
Même si elle fait face à des situations souvent éprouvantes, l’équipe médicale composée d’une dizaine de personnes s’attache à toujours conserver le sourire par respect pour ceux qui souffrent dans leur chair.

“Ici, on ne peut plus mentir”

“Au départ, nous faisions venir des orchestres pour marquer la période de Noël. Nous nous sommes rendu compte que les patients appréciaient vraiment. C’est la fête malgré la maladie. La semaine dernière, l’un d’eux dansait avec sa perfusion dans la main. C’était très émouvant. D’anciens patients reviennent également pour chanter”, explique Danielle Carreel, secrétaire de l’ Association polynésienne d’aide aux personnes atteintes du cancer (APAC) et infirmière au sein dudit service. Ce dernier reçoit 24 patients à l’heure actuelle.
“Ils viennent pour avoir leurs traitements. Cela dure une demi-heure pour certains, plusieurs heures pour d’autres”, précise la soignante à la bonne humeur communicative.
Les malades sont donc amenés à fréquenter régulièrement les lieux, parfois durant de longs mois.
Ce qui fait que le service “est un peu spécial”, aux dires de ceux qui y travaillent mais aussi qui y séjournent. “L’accueil est super. Il y a une différence avec les autres services. On sent une chaleur. Le personnel prend bien soin de nous”, témoigne Elisabeth, l’une des patientes.
“Nous connaissons effectivement bien tous les malades. Nous les accompagnons dans les moments difficiles. Cela crée du lien”, renchérit Danielle Carreel.
Et l’infirmière d’ajouter : “Cela fait dix ans que j’exerce en oncologie. Je me rends compte qu’ici, on ne peut plus mentir aux malades car certains sont dans un état grave. On est vraiment dans la réalité des choses”.
Les animations musicales s’achèveront au lendemain du réveillon. Pour marquer l’arrivée de la nouvelle année, les patients du service se verront offrir quelques confiseries dont une boîte de macarons. Tout est mis en œuvre par le personnel pour que les malades conservent le moral et croient en l’avenir comme en témoignent des dessins au pastel, réalisés par une ancienne pensionnaire, qui trônent sur les murs immaculés du service. Sous l’un d’eux, représentant un visage de profil, l’auteure a écrit : “Ne perd pas l’espoir. Chic et chauve, c’est possible”.

J-B. C.

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete