C’est la rentrée pour les 210 étudiants de l’Isepp

    mardi 30 août 2016

    Isepp

    Hier matin, après la présentation du fonctionnement de l’établissement, les étudiants ont passé
    un test de connaissances non noté. (Photo : John Hiongue / LDT)


    Institut supérieur de l’enseignement privé de Polynésie

     

    La directrice de l’Institut supérieur de l’enseignement privé de Polynésie (Isepp), Sarah Lii, a accueilli, hier matin, dans l’amphithéâtre, les 210 étudiants inscrits dans les différentes filières de l’établissement. Les effectifs sont sensiblement les mêmes, d’une année à l’autre.

    “Chez nous, on accompagne les étudiants à construire leur projet professionnel. L’Isepp a été créé en 1999 avec des filières adaptées aux besoins du territoire. Il est devenu un campus universitaire associé à l’Université catholique de l’ouest (située à Angers, NDLR), qui est notre tutelle académique”, explique Sarah Lii.

    “Pour cette année, les filières sont maintenues autour des sciences humaines de l’information et de la communication, mais on a aussi une nouvelle filière, les sciences de l’éducation, avec 24 étudiants en première année. L’université a ses propres règles, un cadre à respecter et on va demander aux étudiants de donner du sens à leur projet futur”, poursuit-elle.

    L’assiduité aux cours est un gage de réussite. Les étudiants auront deux examens par semestre. Des socioprofessionnels locaux, issus notamment du monde économique, seront sollicités pour assurer quelques cours ou débats, tandis que l’Isepp privilégiera toujours de faire venir des professeurs de métropole pour assurer les cours. Chaque étudiant suivra des cours magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques.

    Isepp

    C’est parti pour une nouvelle année universitaire à
    l’Institut supérieur de l’enseignement privé de Polynésie. (Photo : J.H / LDT)


    Lutte contre le plagiat

     

    Le phénomène du plagiat, qui concerne de nombreuses universités, a été abordé lors de la réunion de rentrée. Les étudiants doivent rendre cinq à six dossiers durant leur année de cursus. Mais il s’avère que certains trichent en faisant du copier-coller des manuels ou d’Internet.

    “On ne veut pas de plagiat pioché sur Internet et je vous avertis à l’avance qu’il y a des moteurs de recherche qui permettent de découvrir si vous avez effectué un copier-coller du texte ou pas. On veut savoir ce que vous avez compris en cours et la propriété intellectuelle n’est pas un vain mot. Lorsqu’on découvre qu’un étudiant a fait du copier-coller, on saisit la commission disciplinaire qui peut mettre en péril la poursuite des études.

     

    Vous êtes majeurs et responsables. Le plagiat ne passe pas et il faudra assister aux cours car c’est du vécu, explicité par le professeur, donc soyez présent à chaque cours”, évoque la directrice en s’adressant aux étudiants.

    L’institut met à la disposition des étudiants une bibliothèque universitaire et des ressources en ligne, pour ne pas les obliger à acheter les livres nécessaires à la poursuite des cours.
    “Nous misons sur la réussite de chacun et nous mettons en place un plan de réussite en licence, autour de l’exigence à la bienveillance.

    Chose nouvelle, on va proposer des modules complémentaires sous forme d’ateliers autour de la danse, du théâtre et du sport pour un campus dynamique et pour l’épanouissement de chacun”, poursuit Sarah Lii.
    L’an dernier, l’institut a mis en place le certificat Voltaire, disponible sur Internet jusqu’à la fin du mois d’octobre.

    Celui-ci permet de connaître le niveau d’orthographe et de grammaire à l’écrit des étudiants. La certification interviendra fin octobre.

    Pour la rentrée universitaire, la direction a prévu une semaine d’intégration destinée aux étudiants de première année. Les cours seront assurés en matinée et des rencontres, des discussions et des échanges avec les étudiants de 2e et 3e années auront lieu les après-midi.

    Les personnes qui souhaiteraient s’inscrire à l’Isepp peuvent encore le faire dans toutes les filières. Il faut alors se rendre sur place et retirer un dossier d’inscription au secrétariat.

    La rentrée solennelle est programmée mercredi 14 septembre, à 14 heures, en présence du directeur diocésain, Jean-Pierre Mou Hing, de l’administrateur apostolique, père Jean-Pierre Cottanceau, et d’autres invités, qui découvriront la nouvelle filière, ainsi que le fonctionnement de cet institut, qui affichait un taux de réussite, en juin, de 80 % à 90 %, en fonction des filières.

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete