Habillage fond de site

La chanteuse Hollysiz en Polynésie pour deux concerts

lundi 1 octobre 2018

Cécile Cassel n’est pas seule en scène et est accompagnée par son groupe. Hollysiz, c’est elle et eux à la fois. (© DR)

Cécile Cassel n’est pas seule en scène et est accompagnée par son groupe. Hollysiz, c’est elle et eux à la fois. (© DR)


Cécile Cassel, alias Hollysiz, arrive le 3 octobre en Polynésie française pour deux concerts exceptionnels au Sofitel de Moorea le 6 octobre, puis à la Casa Mahina le 12 octobre. L’artiste qui cartonne dans l’Hexagone avec son dernier album, Rather than talking, se confie à La Dépêche de Tahiti avant son arrivée.

Hollysiz, c’est toi ? C’est le groupe ? C’est qui ?

Au début, Hollysiz, c’est moi. C’est mon projet de A à Z. Je suis auteur-compositeur, productrice. Dans le cadre de la tournée, mon équipe étant la même depuis le tout début de la première tournée, Hollysiz, en live, c’est un groupe. Nous sommes une équipe qui nous suivons depuis cinq ans et je ne peux pas les dissocier du succès de la tournée.

 

Ils ont participé à l’écriture des albums ?

Non, c’est moi. J’ai d’autres collaborateurs différents en fonction des albums, mais sur mon dernier album, il n’y a que mon guitariste qui a joué un petit peu.

 

Comment définirais-tu ta musique ? L’album et le live ont l’air très différents.

Il y a plusieurs exercices. Celui du studio, celui de l’image (clip) qui parfois peut donner une vision complètement différente de ce que l’on a entendu. Ensuite, il y a le live, le concert, avec un vrai spectacle où les morceaux sont parfois réarrangés. Je suis sous la chapelle de la pop. Sur scène, c’est très rock, mais il y a aussi beaucoup d’influences latines sur mon dernier album avec les percussions, les chœurs sur scène. Je pense que le dénominateur commun, c’est l’énergie qui s’en dégage.

 

Tu arrives à mettre tout ça dans ta valise pour Tahiti ?

J’y arrive oui. Tout le monde est très motivé.

 

Venir à Tahiti, c’est potentiellement source d’inspiration ?

Bien sûr. L’inspiration est partout mais quand on a la chance de voyager, de découvrir un autre endroit, évidemment c’est inspirant. J’ai l’impression que la musique fait corps avec Tahiti. C’est présent partout, les gens jouent beaucoup. J’ai hâte de me frotter à tout ça, de me nourrir de tout ça.

 

D’autres projets sont en préparation à l’heure actuelle ?

Ma tournée me prend environ cinq jours par semaine, et vous allez voir, les concerts sont très énergiques, donc très fatigants (rires). Les deux jours que j’ai “off”, soit je les passe à voyager pour rentrer chez moi, soit je les passe à dormir. C’est difficile de concilier avec autre chose. En revanche, je me suis remise à écrire. J’ai envie de profiter de cette énergie-là pour, éventuellement, dans la deuxième partie de tournée, tester des nouveaux morceaux avant de les enregistrer. Faire l’inverse de ce que l’on fait d’habitude où l’on part en studio et ensuite on fait les tests en live.

 

Ce concert sera tourné majoritairement sur les morceaux de “Rather than talking” ?

Oui, mais j’ai essayé de faire un concert pour que les gens qui ont connu le premier album s’y retrouve. Le concert est très riche d’énergies différentes avec des tempos différents. J’allais parler de scénographie mais la mettre en place sur Tahiti est compliqué et il aurait fallu un bateau et faire le concert dans huit mois.

J’espère un moment de partage intime et fou sur scène. J’espère qu’ils sont prêts à transpirer.

 

Une question plus sur ta personne. On sent au travers d’autres interviews une femme très engagée dans la vie.

On me parle beaucoup de ça, mais c’est aussi une histoire de contexte. J’ai toujours été engagée en tant que femme et en tant que citoyenne dans la vie de tous les jours. Il s’avère que mon album est sorti à une période un peu particulière où justement on a beaucoup parlé des droits des femmes et d’un coup on découvrait que j’étais très engagée, mais j’ai toujours été comme ça. C’est le contexte qui a créé tout ça. Je ne le suis pas plus qu’avant. J’ai un exemple qui est l’album de Florence and the Machine sorti il y a trois ans. C’est un album concept où elle ne parle que de ça, de la violence faite aux femmes. À cette époque, on n’en avait pas du tout parlé. Cet album a eu un succès d’estime. On a parlé des arrangements, de son travail avec son producteur, mais rien sur le sujet même traité par l’album. Si son album était sorti il y a quelques mois, il serait devenu l’album emblème de tout le mouvement.

 

Vous arrivez à Tahiti dans deux jours, les affaires sont prêtes ? La planche de surf ?

J’ai hésité à la prendre, si je dois surfer, j’en prendrai une sur place.

 

Ces deux concerts sur Moorea et Tahiti sont une façon de clore la saison des festivals ?

Nous venons effectivement de finir la saison des festivals il y a deux semaines. Mais quand on rentrera de Tahiti, on aura un concert trois jours après en France et ce jusqu’à Noël. Cette venue à Tahiti est une très, très belle parenthèse au milieu de l’année. On peut partir tous ensemble, découvrir votre pays. C’est une parenthèse magique.

 

On a reçu un membre de la famille il y a deux ans (Vincent Cassel, son frère, pour le tournage de Gauguin, NDLR). Vous en avez discuté ?

On en avait énormément parlé. C’est un voyage qui a énormément marqué mon frère et je suis ravie que mon travail m’amène aussi chez vous.

 

Propos recueillis par Bertrand Prévost

 

Agenda
HOLLYSIZ EN CONCERT

– le samedi 6 octobre à 20h au Sofitel Moorea Ia Ora Beach Resort

– le vendredi 12 octobre à 18 h 30 à la Casa Mahina – 4 000 francs en prévente, 4 500 francs sur place – Boutique Bose (centre Vaima) – Istore (centre Pacific Plaza) – Casa Mahina – Hôtel Sofitel Moorea – Atomi Records (quartier du commerce) – Sur internet : weezevent.com/hollysiz-a-la-casa-mahina

 

HOLLYSIZ critique

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete