Charles Fong Loi sur la route vers le Tapura

    samedi 17 octobre 2015

    Après des mois de tergiversations, le représentant du groupe Taho’era’a Huiraatira, membre du parti Taatira no te Hau, Charles Fong Loi, est sur la route vers le Tapura Huiraatira. L’élu, souvent interrogé par les médias, n’avait jusqu’alors jamais changé de ligne de conduite, mais de récents événements l’auraient poussé à prendre cette décision. Une décision qu’il doit encore soumettre aux membres de son parti qui devrait l’entériner dans les jours qui viennent. Il y a une semaine, Charles Fong Loi était aperçu du côté de la présidence de la Polynésie française. Sa discussion avec Édouard Fritch aurait été centrée sur son rapprochement du groupe Tapura, proposant même de faire cette jonction avec Evans Haumani et Rudolph Jordan, les deux élus qui vont perdre prochainement leurs sièges avec les retours dans l’hémicycle des deux anciens ministres René Temeharo et Frédéric Riveta. Hier matin, un proche de Charles Fong Loi vendait déjà la mèche. “Ce n’est qu’une formalité”, expliquait-il. “Il est allé au petit-déjeuner avec Gaston Flosse jeudi matin, et certains élus du Taho’era’a étaient déjà surpris de le trouver encore là.”

    Une décision déjà reportée

    Cette décision, ce n’est pas la première fois que Charles Fong Loi la prend. Une première fois, il s’est présenté devant le conseil fédéral de son parti, le Taatira no te Hau, pour proposer de quitter le Taho’era’a et rejoindre le Tapura. 52 % des votants s’étaient alors prononcés contre ce changement, mais il manquait alors quelques fortes têtes comme Robert Tanseau ou encore celle du président délégué ou du trésorier, tous désirant rompre ce lien avec le camp orange.
    Cette même source au sein du Taatira nous expliquait hier “que ce sont surtout les jeunes du mouvement qui ne veulent plus participer à ce ‘machin’ qui est mis en place par Gaston Flosse. Ils ne sont pas dupes de ce qui est en train de se passer, la démolition du gouvernement, l’instabilité”. “Si quelques vieux restent accrochés au Taho’era’a, la base du Taatira demande à sortir de là.”
    Charles Fong Loi a donc sagement attendu que son parti se prononce.
    Joint par téléphone hier, l’intéressé n’a pas démenti l’information même si dans sa voix, ce n’est pas l’envie qui manque.
    Se recroquevillant derrière la décision du conseil politique de son parti, ce dernier expliquait hier soir qu’il était submergé de coups de fils. “Tout le monde m’appelle. Je viens même d’avoir un ministre au téléphone. Pour l’instant, il n’y a rien de fait.”
    Quand on demande à Charles Fong Loi si cette réserve est due à l’épisode Jacques Raioha (l’élu orange qui démissionne puis revient sur sa décision en un week-end, NDLR), ce dernier rétorque non sans humour : “Je ne suis pas Jacques. Je suis quand même plus costaud que ça.”

    Bertrand Prévost

    Hirinake 2015-10-18 19:52:00
    Charles, Arretes de prendre les citoyens pour des canards boiteux, affirmes-toi bon sang au lieu de perorer comme un merle.
    On s'en fout si tu restes au Tahoeraa (tu seras complice d'un systeme mafieux) ou au Tapura (tu as a la soupe)...prends ton courage a deux mains et basta avec tes elucubrations.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete