Habillage fond de site

Le Chien de terre chasse le Coq de feu à coups de danse du lion

mardi 20 février 2018

Les lions de la troupe Jin wu koon double dragon shaolin académie de Charles Laux  étaient à Moorea samedi, pour quelques démonstrations dans des commerces et hôtels de l’île. (© JR/LDT)

Les lions de la troupe Jin wu koon double dragon shaolin académie de Charles Laux étaient à Moorea samedi, pour quelques démonstrations dans des commerces et hôtels de l’île. (© JR/LDT)


Depuis une vingtaine d’années, les habitants de Moorea n’échappent pas à la danse du lion.  L’équipe dirigée Charles Laux, composée de danseurs, musiciens et spécialistes des arts martiaux a déambulé samedi au son des pétards, dans différents commerces de l’île pour respecter la tradition. Une occasion pour les jeunes et moins jeunes de s’imprégner d’un peu de la culture chinoise et de ses rites.

La troupe Jin wu koon double dragon shaolin académie de Charles Laux est arrivée sur l’île en milieu de journée samedi, pour une série de représentations publiques.

Les commerces ont été les premiers servis, comme le restaurant Golden Lake, le Supermarché de Maharepa, Champion Toa Moorea, mais aussi un établissement hôtelier, le Hilton, qui reçoit traditionnellement tous les ans, la visite des lions. Comme à son habitude la troupe « Jin wu koon » a démarré chacune de ses prestations par un lancé de pétards, histoire de réveiller les mauvais esprits, pour ensuite les chasser par la présence des deux lions, attrapant au passage quelques enveloppes rouges bienfaitrices offertes par le public à la recherche de la chance et de la prospérité.

Habitués des sites, Charles Laux et son équipe participent aux festivités du nouvel an à Moorea depuis plus d’une vingtaine d’années.

Chaque année, la troupe d’arts martiaux effectue la traversée du chenal à la rencontre du public et des commerçants de l’île, qui se joignent à la fête en recevant les lions venus apporter la prospérité. « J’ai été l’instigateur des festivités du nouvel an chinois en Polynésie depuis 1988 », explique Charles Laux. « À l’époque, les festivités étaient menées par moi-même au travers du comité organisateur du nouvel an chinois « Cojac ». Aujourd’hui, nous travaillions par l’intermédiaire de mon club, Jin wu koon double dragon shaolin académie, reconnu internationalement pour avoir participé notamment à un championnat du monde en arts martiaux en Malaisie. »

Charles Laux et son école n’ont eu de cesse de faire parler d’eux au travers de leurs actions culturelles multiples, la troupe est devenue l’une des plus fidèles instigatrices des festivités du nouvel an chinois à Moorea avec, en marge des danses du lion, des démonstrations d’arts martiaux et en particulier du kung fu et du tai chi.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete