Habillage fond de site

Les chiffres détaillés du dernier recensement en dévoilent plus sur la vie des foyers Polynésiens

jeudi 7 mars 2019

1

L’Institut de la statistique de la Polynésie française met a disposition, sur son site Internet, de nombreux chiffres qui permettent d’entrer au coeur des foyer. (Photo: Archive LDT)


Si l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF) a déjà livré les grandes données du recensement de la population effectuée en 2017, qui ont fait apparaître que nous étions 276 000 personnes au fenua, aujourd’hui, l’organisme met a disposition sur son site Internet de nombreux chiffres qui permettent d’entrer plus au cœur des foyers.

Les données détaillées portent notamment sur la population, les migrations, les diplômes, l’activité, les langues, les logements et les ménages. Dans chaque thème, les internautes trouveront des filtres pour rechercher plus finement les éléments qui les intéressent. Par exemple, pour le thème “population”, on retrouve la répartition des habitants par archipel, et on peut subdiviser à loisir par îles et par communes. On a confirmation que les 10-19 ans sont les plus nombreux, que les hommes sont à peine plus nombreux que les femmes et qu’il y a près de 4 000 matahiapo de plus de 80 ans. Mais dans cette rubrique, en mettant à jour les critères de filtres, on peut aussi voir qu’il y a 1 500 personnes qui ne sont pas de nationalité française, que la moitié d’entre elles sont des ressortissants asiatiques, et près de 30 000 Français ne sont pas nés au fenua. Le volet “migration” permet de subdiviser encore cette notion.

65 500 sans diplôme

Ces données détaillées par rubriques devraient aider tous les professionnels et l’onglet “diplôme” devrait interroger le monde éducatif. Ainsi, on a un nouvel éclairage sur le niveau de formation des habitants de Polynésie française. On constate que 65 500 personnes n’ont aucun diplôme. Plus de 36 000 ont tout de même le baccalauréat (général ou technologique) et ils sont un peu plus de 8 000 à avoir atteint le 2e ou 3e cycle universitaire. Mais ces chiffres sont en baisse par rapport à 2012 (sauf celui des non diplômés).
Ensuite il n’y a qu’un “clic” à faire pour suivre les données “activités”, dont la plus criante est celle des presque 13 000 personnes qui n’ont encore jamais travaillé, auxquelles s’ajoutent plus de 12 000 chômeurs (ayant déjà travaillé). Puis il y a 39 000 personnes de moins de 60 ans qui se sont déclarées sans activité professionnelle… Les filtres, là aussi, permettent de détailler les actifs, selon la catégorie ouvriers, employés, cadres…

Plus de trente par fare

Côté “logements”, on voit que la tôle reste la reine des toitures, puisque sur les 76 000 foyers sondés, 71 000 confirment ce matériau, utilisé largement devant le béton (2 900), les tuiles ou les bardeaux (1 600). Les murs de nos maisons sont essentiellement en parpaings ou ciment (44 000) suivis de près par le bois, le contre-plaqué, le pinex ou encore le fibro (31 000). Dans la liste figurent également des fare faits de bâches.
Au sol, le béton est roi (61 000), devant le bois ou les planches (14 800), alors que plus de 600 familles déclarent avoir de la terre battue, du sable, du corail ou de la chaux (pas majoritairement au Tuamotu). 54 900 familles se disent propriétaires, 15 800 locataires et plus de 5 000 sont logées gratuitement. La majorité des fare comptent une cuisine, ont de l’eau courante à l’intérieur, un coin douche et des WC, mais ce n’est visiblement pas le cas pour tout le monde.
Les chiffres d’occupation par foyer peuvent surprendre, car si le nombre de personnes par ménages est majoritairement de deux personnes, trois, quatre et une seule, 600 foyers comptent dix personnes à la maison. On tombe sous la barre des 100 foyers comptant 15 personnes, puis moins de dix avec 22 personnes, et quelques cas sont à plus de trente personnes dans le fare…
Et pour finir sur quelques chiffres étonnants : une famille de Teva i Uta dispose de 15 voitures et une autre à Fakarava en possède 11 !

 

LDT

2

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete