Chikungunya : neuf morts depuis le début de l’épidémie

    jeudi 18 décembre 2014

    Depuis le début de l’épidémie de chikungunya au mois d’octobre, 37 000 Polynésiens ont été touchés et neuf personnes sont décédées, est-il écrit dans le compte-rendu du conseil des ministres de mercredi. Actuellement, les autorités sanitaires estiment à 8 000 nouveaux cas chaque semaine. Le pic épidémique serait très proche selon eux. Le système de santé est, de ce fait, soumis à de fortes tensions, maximales en fin de semaine, au moment où l’offre de soins de ville est nécessairement réduite. Le gouvernement rappelle les mesures qui ont été prises :
    – une ligne de garde supplémentaire a été instaurée au CHPF durant toute la semaine, avec la déprogrammation de nombreuses interventions, afin de libérer des lits d’hospitalisation nécessaires pour accueillir certains malades à risque ou fragiles ;
    – un renfort médical a également été mis en place le week-end à Taravao ;
    – la subdivision des Tuamotu-Gambier, par sa proximité géographique avec le CHPF, a complété l’accueil spécifique des malades atteints de chikungunya lorsque cela a été nécessaire, en réalisant des consultations au sein de ses locaux ;
    – les structures de la Direction de la santé fonctionnent avec une priorité donnée aux activités de soins, au détriment des activités de prévention ;
    En prévision des vacances de fin d’année qui démarrent, un appel au volontariat a été effectué auprès de l’ensemble des médecins de Tahiti, libéraux et salariés, afin de combler les gardes du CHPF et de Taravao, notamment le week-end et les jours fériés à venir. Des réquisitions pourraient même être faites si la continuité des gardes hospitalières ne peut pas être assurée.

    Compte-rendu du conseil des ministres :
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete