Habillage fond de site

Les Chinois votent lors d’élections locales très encadrées

vendredi 18 novembre 2016

Les électeurs font leur choix directement devant les assesseurs, ignorant les isoloirs mis à leur disposition, avant de placer leur bulletin dans une grande urne rouge. (Photo : Fang Zhe/Xinhua/AFP)

Les électeurs font leur choix directement devant les assesseurs, ignorant les isoloirs mis à leur disposition, avant de placer leur bulletin dans une grande urne rouge. (Photo : Fang Zhe/Xinhua/AFP)

 

Elle voulait s’engager pour améliorer la vie quotidienne dans son quartier. Mais Ye Jinghuan, une retraitée chinoise qui ambitionnait de se présenter aux élections locales à Pékin, a été traitée comme une ennemie de l’État.
Au moment où les Pékinois se rendaient mardi aux urnes, les policiers surveillaient étroitement la dame de 64 ans, harcelée depuis l’annonce de sa candidature, d’après le témoignage qu’elle a livré.

Le scrutin, organisé tous les cinq ans, est la seule élection directe en Chine. Les électeurs désignent des élus qui représenteront leur quartier dans les « assemblées populaires » locales, où ils gèrent des dossiers comme le traitement des déchets ou les transports publics.

Les autorités, désireuses de promouvoir ce qu’ils appellent une démocratie « aux caractéristiques chinoises », ont convié mardi les journalistes dans un bureau de vote de la circonscription de Xingfu, dans le centre de Pékin.
Les électeurs y faisaient leur choix directement devant les assesseurs, ignorant les isoloirs mis à leur disposition, avant de placer leur bulletin dans une grande urne rouge.

Tout Chinois âgé de plus de 18 ans et qui n’a pas été privé de ses droits politiques peut voter et être candidat, affirme la loi. « Peu importe son ethnie, son sexe, son parti politique ou son lieu de résidence », assure Liu Xiancai, responsable du bureau de vote de Xingfu.

 

Un tri des candidats

 

Mais loin des caméras, Ye Jinghuan, la retraitée, raconte avoir stoppé sa campagne après avoir subi les pressions et le harcèlement de la police qui a interrompu début novembre une réunion qu’elle organisait dans l’ouest de Pékin, renvoyant plusieurs partisans et deux journalistes.

Son programme semblait inoffensif : une meilleure gestion de la circulation, davantage d’installations pour les personnes âgées et la possibilité pour les électeurs de contacter plus facilement leurs élus.
Mais « le gouvernement ne peut laisser quelqu’un comme moi concourir », déclare-t-elle. Si elle devait être élue, « je donnerais mon opinion. Et lors de l’assemblée populaire, je pourrais émettre un vote d’opposition », explique la sexagénaire.

Pour pouvoir se présenter aux élections, un Chinois doit obtenir le soutien de 10 citoyens du même quartier, ou être recommandé par son employeur. Mais une commission électorale officielle peut ensuite écarter les candidats qui ne lui plaisent pas.
Au final, l’écrasante majorité des 21 765 candidats à Pékin appartiennent au Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir. Quelques-uns viennent des huit autres partis politiques chinois, des structures placées sous l’étroit patronage du PCC.

Les élus seront les premiers acteurs d’un système pyramidal bien rodé. Ils éliront les représentants au niveau municipal, ceux-ci sélectionnant ensuite les délégués provinciaux, et ainsi de suite jusqu’à l’échelon ultime : le parlement national. Celui-ci devrait offrir au secrétaire général du Parti communiste Xi Jinping un deuxième mandat de président de la République populaire début 2018. Mais la campagne se déroule sans meetings, sans discours enflammés ni affiches de propagande électorale.

Le PCC a décrit la démocratie multipartite comme une menace à son existence et une importante réunion du Parti communiste a fermement rappelé en octobre à ses membres qu’ils ne devaient pas s’écarter de la ligne officielle.
Les élections en Chine “ne sont pas comme en Occident”, affirme fièrement un homme âgé aux journalistes après avoir voté.

AFP

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete