CHPF : Le poisson à l’origine de l’intoxication alimentaire au self-service

vendredi 24 juillet 2015

Les résultats des analyses sont tombés, hier. Selon les conclusions du bureau de veille sanitaire, une partie des clients ayant déjeuné au self-service du CHPF du Taaone, mardi, ont bel et bien été victimes d’une intoxication alimentaire. Celle-ci est la résultante d’une protéine, « l’histamine », que contenait le poisson servi ce jour-là à l’occasion d’un repas local placé sous les couleurs du Heiva.

« Il s’agit d’une protéine allergisante produite naturellement par la chair. Nous avons fait des prélèvements sur les plats préparés et la matière première fournie à l’entreprise de restauration, donc non préparée. Les taux étaient déjà bien au dessus des seuils tolérés. Le poisson fourni n’était pas conforme», détaille le docteur Henri-Pierre Mallet, responsable du Bureau de veille sanitaire. La faute reviendrait donc au grossiste qui a livré le poisson à la société de restauration collective œuvrant au CHPF. Selon le médecin, « l’histamine » est secrétée par le poisson lorsque celui-ci agonise ou n’est pas mis à mort rapidement, une fois pêché. Elle apparait également en cas de mauvaise conservation du produit. Les agents du Service de l’hygiène et de salubrité publique se sont rendus dans les locaux dudit fournisseur pour y effectuer des contrôles. Les lots qui n’auraient pas été vendus ont été interdits à la commercialisation.

 

« Se reprendre un peu en main »

 

Les cuisines de la société de restauration, au sein CHPF, ont également été inspectées, ce qui a donné lieu à quelques petits recadrages bien que l’intoxication de mardi n’était en rien liée au constat effectué. « Le problème est lié à une rupture de la chaîne du froid. Et en aucun cas notre société est en cause », assure le président du conseil d’administration de l’entreprise de restauration. Cette dernière a, dans la foulée, décidé de mettre fin à sa collaboration avec son fournisseur qui, jusqu’ici, n’avait jamais posé de problème : « Nous faisons des audits réguliers chez nos partenaires qui sont tous référencés. Là, on est passé au travers ».

Pour le docteur Henri-Pierre Mallet, l’incident a au moins un effet bénéfique, celui « de pousser les gens à se reprendre un peu en main ».

Au total, une cinquantaine de personnels de santé de l’hôpital a été victime de diarrhées, de maux de ventre et autres éruptions cutanées quelques heures après le repas de mardi. Mais le chiffre de personnes tombées malades pourrait être plus important car, outre les salariés de l’établissement, les visiteurs fréquentent également le self-service. Pour autant, mis à part « un individu qui a eu une réaction allergique un peu forte », tous les autres ont rapidement retrouvé la santé. L’incident n’a d’ailleurs pas perturbé l’activité du CHPF.

 

 

J-B. C. 

Meherio 2015-09-01 19:23:00
Iaorana, juste pour corriger les dires de Maire.
Il est juste tout ce que vous venez de dire.
La seule chose qui me dérange, avant de porter la faute
sur un agent de l'hôpital vous feriez mieux de vérifier
vos sources.
On parle de l'intoxication du restaurant = personnel NewRest, rien a
voir avec le personnel de l'hopital, désolée de vous le dire mais si vous ne savez pas faire la différence entre un torchon sale et un torchon propre. Je pense qu'il vaudrait mieux se taire.
A BON ENTENDEUR.
Je me permet de citer tout ceci en connaissance de cause.
maire 2015-07-27 17:00:00
Alors la faute est la faute de l'agent de l'hôpital qui a réceptionner et contrôler qui n'as pas retourner le produit. A moin qu'il n'a pas du tout contrôler
maire 2015-07-27 16:58:00
A ma connaissance lors de la réception , il y a toujours un contrôle sur la qualite du produit et la vue que c''est du poisson, il est censé contrôlé avec une sonde pour la température du poisson et si c''est pas bon le réceptionniste du poisson retour
maire 2015-07-27 16:51:00
Le réceptionner de l'hôpital pardon
maire 2015-07-27 16:50:00
La faute de la societe ou le receptionniste du poisson , il devrait pas y avoir de controle sur la température du produits livré, ? je trouve Bisard ça.
blue beam 2015-07-25 12:22:00
NON c'est le poisson qui est contaminé ,mais de livraison de la societe en cause pour évité toute poursuite judiciaire .
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete