Ciel très perturbé chez Air Tahiti

    jeudi 19 mai 2016

    La grève générale est effective chez Air Tahiti depuis mercredi, 0 heure. La grève générale semble suivie par environ 80 % du personnel du service commissariat et par les PNC.
    Les négociations s’annoncent très difficiles, compte tenu des exigences des syndicats et des contraintes financières avancées par la direction.
    La grève générale chez Air Tahiti a débuté mercredi matin, à 0 heure. Le mouvement social initié par une intersyndicale regroupant la CSTP/FO, la CSIP, Otahi, O Oe to oe rima et le syndicat autonome du transport aéronautique Sata semblait très suivi hier par une majorité des personnels d’Air Tahiti travaillant sur la plateforme aéroportuaire et sur les lignes domestiques, notamment au niveau des PNC (personnel navigant commercial) et des pilotes affiliés au  syndicat autonome du personnel navigant technique d’Air Tahiti (SAPNTAT).Les perturbations à la suite du déclenchement du mouvement de grève à Air Tahiti ont commencé à se faire sentir dès mercredi matin, avec notamment le maintien de “certains vols” en direction des îles Sous-le-Vent ainsi que des vols sur Tikehau, Rangiroa, Fakarava avec toutefois des modifications d’horaires ou d’itinéraires. Les vols en direction de Aratika, Arutua, Kaukura, Katiu, Kauehi, pour les Tuamotu de l’Est et les Australes ont quant à eux été annulés. Quant au vol en direction des Marquises, il a été remplacé par un autre vol avec des modifications d’horaires, voire d’itinéraires.La grève se fait également sentir au niveau des agences d’Air Tahiti, puisque celles de Papeete et de l’aéroport de Tahiti-Faa’a sont restées portes closes mercredi. À ce sujet, la direction d’Air Tahiti invite sa clientèle à contacter le service “Vente à distance” au 40.86.42.42 pour toute disposition concernant un voyage programmé pour les jours à venir. Ce service est ouvert de 8 heures à midi et de 13 heures à 17 heures jeudi et vendredi.

    Retards sur les vols internationaux

    Si le mouvement social se fait sentir au niveau des vols et des agences Air Tahiti, les conséquences de ce dernier ont également des répercussions sur l’activité de la piste au niveau de l’aéroport de Tahiti-Faa’a puisque la compagnie a la responsabilité de toutes les escales des vols internationaux.

    Les perturbations sur les vols internationaux sont dues notamment à l’arrêt de travail depuis hier matin d’une grande partie du personnel du “service commissariat” d’Air Tahiti. Celui-ci assure habituellement le service “hôtellerie” à bord des avions qui consiste au renouvellement de toutes les boissons au profit des vols domestiques et internationaux, ainsi que l’approvisionnement des plateaux-repas et le ménage à bord des avions lors des escales des vols internationaux.

    Des retards d’environ une heure sur les vols internationaux de mercredi ont ainsi été constatés sans que cela ne remette toutefois en cause leur planning. Hier, c’est donc les personnels non grévistes et d’encadrement qui ont procédé au ravitaillement des avions alors que les grévistes étaient sur le parking du commissariat d’Air Tahiti.

    Selon des sources syndicales, il y aurait environ 80 % de grévistes au niveau du catering qui assure l’hôtellerie dans les avions. À cela il faut ajouter le personnel en grève au niveau du tractage des avions, des agents chargés du stationnement des avions et ceux en charge du chargement et du déchargement des bagages, qui a pour effet de généraliser le mouvement à l’ensemble des activités d’Air Tahiti.

    Si la direction reste ouverte aux négociations, il n’en demeure pas moins qu’elle doit faire face ce jeudi à des revendications sectorielles qui, bien que figurant sur le préavis de grève générale, ne concernent qu’à divers degrés l’ensemble des syndicats signataires du préavis de grève. Le conflit pourrait s’étendre à la maintenance d’Air Tahiti qui pourrait rejoindre le mouvement vendredi ou samedi, selon un syndicat.

    Pascal Martin

    Depuis mercredi soir, minuit, les marins et capitaines des navettes d’Air Tahiti  de Bora Bora sont en grève, “une première en vingt ans”. En effet, 80 % des pilotes et du personnel suivent cette grève générale à Bora Bora. Jean-Louis, référent du personnel, annonce qu’ils ne lèveront la grève que lorsque les 25 points soulevés seront négociés. Seuls cinq ont été pris en compte par la compagnie mercredi après-midi. “Nous voulons une annexe île avec une grille des fonctions pour chaque marin et chaque capitaine avec une fiche de poste bien définie.”

    Toutes les navettes sont à quai à Vaitape. D’autres, privées, ont pris le relais pour déposer les passagers sur le motu de l’aéroport. Moana Adventure et le catamaran de Fanfan ont été loués pour pallier cette grève. Un bateau affrète les bagages et l’autre prend en charge les passagers. “J’ai appelé les copains des îles voisines pour faire les rotations”, affirme Fanfan. “Mais les bateaux de pêche ne peuvent contenir que six passagers, c’était la galère ce matin.”

    Sylvie et Vetea, commerciaux pour une société d’import/export, ont vu leur vol de mercredi matin vers Fakarava reporté à vendredi, 13 h 45. “Ce n’est pas évident pour le travail, mais je ne leur donne pas tort. Ils ont raison de se battre, on ne peut pas leur en vouloir.” “Notre semaine de travail est annulée, tout est chamboulé.” Air Tahiti les a joints par téléphone aujourd’hui pour leur annoncer que deux places se libéraient, occasion qu’ils n’ont pas ratée. “On a du bol, mais on attend d’avoir le pied dans l’avion.”

    L’office du tourisme de Bora Bora ne recense qu’une seule plainte de la part d’un passager français dont le vol vers Fakarava a été annulé sans qu’il en soit informé ni orienté pour la suite. Tous les hôtels de l’île ont été avertis par la compagnie des retards et reports de vols, communication qui est déléguée aux responsables de chaque hôtel.

    De notre correspondante Pauline Stervinou

    Bien que le personnel d’Air Tahiti basé à Moorea ne soit pas gréviste, des décisions d’urgence ont dû être prises du fait que les avions n’arrivent plus. À commencer par les touristes débarquant à Tahiti pour rejoindre l’île Sœur. Tous ont été dirigés vers les navettes maritimes, ce qui a provoqué une affluence assez remarquable à la gare maritime de Papeete et, bien sûr, à l’arrivée à Vaiare.

    Pour les touristes partants de Moorea vers les îles, même scénario, ils ont tous été pris en charge par la compagnie aérienne dès leur hôtel, voire à l’aérogare de Temae, devenue depuis désertique. “Nous travaillons avec les transporteurs de Moorea, nous nous sommes mis d’accord pour que nos passagers soient transportés directement au quai de Vaiare. Nous prenons en charge aussi leur transport du quai de Papeete à l’aéroport de Faa’a par bus pour les transferts”, explique Vaiata Friedman, chef d’escale Air Tahiti.

    Cette prise en charge est effective depuis mardi. Les passagers à Moorea ont été contactés par téléphone, de même que tous les hôtels. Ceux qui n’étaient pas joignables ont été pris en charge à leur arrivée à l’aérogare de Temae.

    “Ce qui est important, c’est de savoir que tous les touristes sont prioritaires sur tous les vols, pour poursuivre presque normalement leur périple dans les îles. Pour nous, à Moorea, il est bon de savoir que tous les passagers sont partis et ont obtenu sans problème leur connexion”, conclut Vaiata Friedman.

    De notre correspondant Jeannot Rey

    Point sur les vols du jeudi 19 mai 2016

    La compagnie domestique informe les passagers du maintien de certains vols vers les îles Sous-le-Vent ainsi que de certains vols vers Tikehau, Rangiroa et Mataiva avec des modifications d’horaires, voire d’itinéraires.

    Par contre, Air Tahiti confirme l’annulation des vols Makemo, Raroia, Anaa, Hao, Hikueru et du vol Marquises (Hiva Oa et Nuku Hiva).

    Les passagers à destination de Rarotonga, aux îles Cook, sont priés de contacter urgemment la “Vente à distance” Air Tahiti (tél. :  40.86.42.42) pour les dispositions les concernant.
    Air Tahiti invite les passagers voyageant aujourd’hui à consulter les modifications apportées à leur dossier de réservation, soit directement sur le site Air Tahiti s’ils ont acheté leurs billets auprès de la compagnie, soit en contactant Air Tahiti ou leur agence de voyages intermédiaire.

    Dans la mesure du possible, Air Tahiti ou l’agence de voyages intermédiaire contactera les passagers concernés pour les informer de leurs nouveaux horaires de vols.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete