Habillage fond de site

Cinq arrestations vendredi à Bruxelles, dont Abdeslam

vendredi 18 mars 2016

La police belge a procédé vendredi à l’arrestation de cinq personnes à Bruxelles, dont Salah Abdeslam, un suspect-clé des attentats de Paris, a indiqué dans la soirée le parquet.

Au cours de trois perquisitions vendredi après-midi, « Salah (Abdeslam) a été intercepté (…) Le soi-disant Mounir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri, a été appréhendé (…) », a détaillé un porte-parole du parquet fédéral belge, Thierry Werts.

« Trois autres personnes ont été privées de liberté: les nommés Abid A., Sihane A. et Djemila M., tous membres de la famille qui hébergeait Salah », a ajouté M. Werts lors d’une conférence de presse en milieu de soirée.

A propos de Salah Abdeslam, M. Werts a précisé qu’il avait « été légèrement blessé à une jambe et emmené à l’hôpital pour être soigné ». Selon plusieurs médias belges, il serait traité à l’hôpital Saint-Pierre situé à Bruxelles.

Des policiers gardaient les entrées de l’établissement et contrôlaient les entrées et les sorties, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Le « soi-disant Mounir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri » a lui aussi été « légèrement blessé » et « emmené à l’hôpital pour être soigné », a continué le porte-parole du parquet.

Les trois personnes qui ont hébergé Salah Abdeslam, « seront aussi entendues par les enquêteurs et le juge décidera de leur maintien éventuel en détention », a-t-il ajouté.

Mounir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri, « avait été contrôlé en compagnie de Salah Abdelsam à Ulm en Allemagne (sud) le 3 octobre 2015 », un peu plus d’un moins avant les attaques de Paris, a précisé M. Werts.

« Lors de ce contrôle, ces empreintes avaient été relevées et elles l’ont été à nouveau ultérieurement dans la maison utilisée par le groupe terroriste à Auvelais », dans la région de Namur (sud), qui a servi pour préparer les attentats de Paris, a-t-il dit.

« Un faux passeport syrien, au nom de Mounir Ahmed Alaaj, ainsi qu’une fausse carte d’identité belge au nom de Amine Choukri, ont été retrouvés lors de l’intervention (mardi) rue du Dries à Forest », en région bruxelloise, a-t-il souligné.

Mardi après-midi, une équipe de six enquêteurs franco-belges s’était présentée pour une perquisition de routine devant cet appartement et avait été accueillie par des tirs à l’arme automatique.

L’un des trois hommes à l’intérieur de l’appartement, Mohamed Belkaïd, un Algérien de 35 ans, a été tué par un tireur d’élite de la police. A côté de son cadavre ont été découverts « une kalachnikov, ainsi qu’un livre sur le salafisme », un drapeau de l’organisation Etat islamique, « 11 chargeurs de kalachnikov et de très nombreuses munitions ». Deux hommes avaient réussi à prendre la fuite.

Vendredi, un média a révélé que des empreintes de Salah Abdeslam avait également été retrouvées dans l’appartement de Forest. Ces révélations ont précipité l’intervention policière à Molenbeek, selon le parquet.

 Agence France-Presse

sandrine lecomte
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete