Habillage fond de site

Cinq jours de visite “pour voir et pour comprendre”

lundi 22 janvier 2018

Pour sa première journée au fenua, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, n’a pas chômé.

Arrivée à Tahiti à  6 h 35, elle a reçu un accueil très chaleureux du président du Pays, Édouard Fritch, de son gouvernement, du haut-commissaire, René Bidal, accompagné des représentants de l’État, ainsi que de nombreuses personnalités de la vie politique, militaire et civile qui l’attendaient dès sa sortie de l’avion.

Si les députées Nicole Sanquer et Maina Sage étaient au rendez-vous, Moetai Brotherson était, quant à lui, absent. Comme le veut la coutume, la ministre a été noyée sous les couronnes de fleurs.

Après avoir assisté au spectacle de danse de la troupe O Tahiti E et accordé un petit mot aux journalistes, Annick Girardin est partie, tout sourire, troquer son pantalon contre une petite robe noire et des talons compensés pour démarrer son programme de la journée.

Je suis une femme de terrain. C’est ma marque de fabrique, a-t-elle rappelé à la presse. Je viens plusieurs jours pour voir et pour comprendre, car même si on est ultramarine, on ne connaît pas forcément tous les territoires d’outre-mer. Chaque territoire a ses spécificités. Les archipels de la Polynésie sont étendus. C’est quelque chose qu’on a besoin de voir pour mieux le comprendre.”

À 6 h 35, Annick Girardin descend de l’avion, prête à attaquer une journée de rendez-vous  et de rencontres avec la population polynésienne et les institutions. (© Photo : Élénore Pelletier)

À 6 h 35, Annick Girardin descend de l’avion, prête à attaquer une journée de rendez-vous
et de rencontres avec la population polynésienne et les institutions. (© Photo : Élénore Pelletier)

Élénore Pelletier

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete