Habillage fond de site

Un collectif s’oppose au projet de lotissements à Moorea

mardi 30 juillet 2019

Face au terrain concerné, un collectif dit “non” au projet des trois lotissements Paetou.

Face au terrain concerné, un collectif dit “non” au projet des trois lotissements Paetou.


Dans la commune associée de Teavaro, à Moorea, un projet de trois lotissements a été rendu public. Des habitants de la zone s’inquiètent des conséquences environnementales d’un projet que certains considèrent pharaonique. Hier matin, une manifestation d’opposition au projet s’est tenue in situ.

Le projet de trois lotissements sur le domaine Daunassans, à Teavaro, à Moorea, un aménagement qui regroupe 50 lots à bâtir, dévoilé dans La Dépêche de vendredi dernier, fait beaucoup parler de lui depuis sa présentation au public.

Si de nombreux commentaires ont pu être lus ces derniers jours sur les réseaux sociaux, un groupement de mécontents tient à faire connaître depuis hier une totale opposition à ce projet qu’ils considèrent pharaonique.

 

Un projet de taille imposante

 

Ce projet de lotissements effraie en effet les résidents de cette commune associée, par sa taille. Trois lotissement sont répartis comme suit : Paetou 1 (côté mer) de 20 lots pour 22 837 m2, Paetou 2 de 19 lots pour 19 934 m2 et la zone Paetou 3 de 11 lots pour 14 894 m2. Soit un total de 57 665 m2, presque six hectares sur une surface globale du domaine de 236 904 m2 (23 hectares).

Comme, le signalait à La Dépêche le promoteur, Olivier Billaudet, d’OBTP, “les travaux pourraient être engagés durant le second semestre 2020 pour une durée de six mois”. “En seconde phase, il est prévu l’installation d’une petite zone économique et commerciale qui sera implantée entre le lotissement Paetou 3 et la route de ceinture.”

L’implantation de ces lots nécessite un remblai, et c’est ce qui inquiète le plus les riverains. L’étude d’impact présentée à la mairie de Teavaro consultable dans le cadre d’une enquête publique précise qu’il s’agit d’une opération de déblais qui servira au remblai de la terre connue pour être marécageuse en période de pluie. Soit un volume global de 60 000 m3 qui passeront de la colline à la zone de plat.

Hier, pour manifester leur désaccord face au projet, une vingtaine de personnes se sont rendues sur le site de Teavaro, dont Lucie Pereyre, du collectif Tia’i fenua.

“C’est un projet qui me touche tout particulièrement du fait que ma terre est attenante à la terre Paetou. Quand je vois ce projet qui va détruite la montagne qui se trouve là, cela devient pour moi une question de préservation de l’environnement”, dit-elle.

Ce groupement de personnes s’est bien entendu rendu à la mairie de Teavaro pour prendre connaissance du projet soumis à enquête publique. Il le sera jusqu’au 20 août.

 

Korresmoorea

 

Réactions

Lucie Pereyre, résidente : “Beaucoup de pêcheurs n’auront plus d’accès au rivage”

lucie peyrere

“Il y aura un remblai sur ce site et je me pose la question où va aller tout ça. Personnellement, je pense que tout terminera à la mer. Or, nous avons ici une zone avec un espace préservé pour les élèves de l’école de Teavaro (aire marine éducative). Il faut savoir aussi que, dans ce quartier, nous avons beaucoup de pêcheurs qui n’auront plus d’accès au rivage. Cela m’interpelle, étant habitante du quartier.”

 

Rahiti Buchin, résident : “50 habitations en plus auront un impact sur cet environnement”

rahiti buchin
“Au vu des premiers éléments que nous avons pu voir au travers du document de présentation, cela reste un projet pharaonique. Quand on voit l’image de cet endroit avec toute la valeur historique, culturelle et patrimoniale de Teavaro, c’est bien dommage de voir ce type de projet qui va saccager tout ça.

60 000 m3 de remblai pris sur cette montagne, à quoi va-t-elle ressembler quand on va lui retirer autant de terre ? Et à quoi va ressembler cet environnement ? Vu le prix de ces parcelles, on peut déjà comprendre qu’elles ne seront pas pour la population de Teavaro.

Se pose la question de l’accès à la mer, beaucoup de gens de Teavaro vont jeter le moulinet ou poser le filet. Quid de cet accès à la mer ?

Quid aussi de tous ces écoulements qui auront lieu avec cette terre que l’on va apporter ? Les excès iront au lagon et on connaît les conséquences que cela aura sur notre lagon de Teavaro déjà en piteux état.

Il faut rappeler que nous avons le Port autonome à côté, un grand hôtel pas très loin, un grand lotissement. On sait que beaucoup d’eaux usées terminent dans le lagon. L’état du corail est déjà en mauvais état. Cinquante habitations en plus auront un impact, à coup sûr, sur cet environnement.”

 

lotissement teavaro

Le promoteur du projet présente, par le bais de documents, les aménagements, (espaces à lotir, espaces d’animation, espaces verts et accès) qui devraient faire de ce lotissement, l’un des plus grands de l’île, avec 50 lots côté mer et montagne.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete