Le collège retrouve un effectif normal

    jeudi 11 août 2016

    2 CT Rentrée collège Papara

    Le principal Pascal Delesmont a informé les parents sur le fonctionnement de l’établissement. (Photo : Charles Taataroa)


    Après plus de dix ans de situation tendue

     

    Les élèves de 6e ont effectué leur rentrée hier matin. Quant aux 5e, 4e, 3e et au centre d’enseignement aux technologies appropriées au développement (Cetad), ils effectueront la leur ce matin.

    Pour la première fois depuis plus de dix ans, le collège de Papara retrouve un effectif normal. Inauguré en 1966, l’établissement, construit pour une capacité d’accueil de 700 places, fête cette année ses 50 ans.

    Mais, durant plusieurs années, il était en sureffectif et dépassait même les 1 200 élèves, générant des difficultés de promiscuité. Tout ça parce qu’il accueillait des élèves venant de Paea à Taravao.

    Les différents chefs qui ont succédé à la tête de cet établissement ont bien évidemment interpellé les instances du Pays sur cette difficulté. Ce problème de sureffectif a duré des années.

    La solution avancée par le Pays a été la construction d’un collège à Teva i Uta. Cette année, ce projet s’est finalement concrétisé.

     

    Climat social plus serein

     

    Cette année, le collège de Papara compte 695 élèves, contre 981 l’an dernier. Cette baisse d’effectif permettra à l’établissement de fonctionner plus normalement, d’avoir une véritable pause déjeuner, de désengorger les salles de classe et surtout de réduire les conflits liés à l’exiguïté des lieux et à la promiscuité.

    Avant, les classes fonctionnaient avec une moyenne de 30 élèves, alors que cette année, l’effectif est ramené à 25. En 2015, le collège de Papara comptait neuf classes de 6e.

    Cette année, il n’y en a que six. Concernant les classes de 5e, 4e et 3e, c’est pratiquement le même taux de réduction qui est constaté. Globalement, c’est près de 300 places en moins que les années précédentes.

    Le personnel et l’association des parents d’élèves (APE) espèrent que cette réduction d’effectif permettra au collège de retrouver un climat social plus serein.

    En effet, l’an dernier, les enseignants avaient débrayé une journée pour dénoncer le climat d’insécurité au sein de l’établissement. Du côté de la direction, en particulier le principal Pascal Delesmont, les attentes sont les mêmes, notamment la mise en œuvre de la réforme du collège.

     

    C.T.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete