Habillage fond de site

Colombie – Un accident d’avion plonge la planète football dans le deuil

mercredi 30 novembre 2016

Les secours recherchent des survivants parmi les décombres  de l’avion. (Photo : Raul Arboleda/AFP)

Les secours recherchent des survivants parmi les décombres de l’avion. (Photo : Raul Arboleda/AFP)

 

La planète football est en deuil après l’accident d’avion dans les montagnes de Colombie qui a fait 71 morts, dont l’équipe du petit club brésilien de Chapecoense, en route pour sa première finale de la Copa Sudamericana.

Six personnes, dont trois footballeurs, une hôtesse de l’air et un journaliste ont miraculeusement survécu à cet accident qui a désintégré une grande partie de la carlingue. Parmi eux, Jackson Ragnar Follman, quatrième gardien de l’équipe brésilienne, a dû être amputé de la jambe droite hier à l’hôpital où il a été admis.

Le bilan officiel, initialement de 75 morts, a été revu à la baisse par les autorités hier, quatre personnes sur la liste des passagers n’étant en fait pas montées dans l’avion.

Les deux boîtes noires de l’avion ont été retrouvées. Elles sont en parfait état. Au moment du drame, lundi soir, l’appareil de la compagnie bolivienne Lamia, un British Aerospace 146, transportait 77 passagers dont une vingtaine de journalistes sportifs. La chaîne Fox Sport Latin America a confirmé que six de ses employés étaient morts dans l’accident. Parmi eux figure Mario Sergio, célèbre commentateur et ancien international brésilien. Quatre autres journalistes travaillaient pour le géant brésilien des médias Globo, quatre autres pour RBS TV (propriété de Globo) et six étaient des reporters de radios locales de la région de Chapeco.

L’accident est survenu quelques minutes avant l’atterrissage à l’aéroport José Maria Cordova de Rionegro, qui dessert Medellin (nord-ouest). Selon les autorités, les conditions météorologiques étaient mauvaises, avec de fortes pluies, dans une « zone d’accès très difficile ».

« L’avion a été totalement détruit », a déclaré le capitaine des pompiers Elkin Gonzalez, parmi les premiers sur place. Le président de la Conmebol, la Confédération sud-américaine, a annoncé que la finale était suspendue. Le président brésilien Michel Temer a décrété trois jours de deuil.

 

Messi avait utilisé le même avion

 

L’appareil avait été mis en circulation, neuf, en 1999 et utilisé par deux autres compagnies avant d’être acheté par Lamia. Selon le site Planespotters, qui répertorie tous les avions en circulation, l’appareil se trouvait depuis octobre 2013 entre les mains de Lamia, une compagnie spécialisée dans les vols charters.

Des sites spécialisés ont révélé que ce même avion avait été utilisé deux semaines plus tôt pour transporter l’équipe d’Argentine, dont Lionel Messi, pour un match éliminatoire du Mondial 2018.

Lors d’un appel d’urgence à 3 heures GMT dans la nuit de lundi à mardi, le pilote avait fait état de « pannes électriques » à bord.

 

AFP

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete