Habillage fond de site

La colonie du bonheur au Sacré-Coeur de Taravao

vendredi 5 janvier 2018

’atelier de confection de couronnes animé bénévolement par Mama Hutia, résidente de Pueu, a fait l’unanimité. (© Anne-Charlotte Bouleau)

L’atelier de confection de couronnes animé bénévolement par Mama Hutia, résidente de Pueu, a fait l’unanimité. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Du 18 décembre au 12 janvier, une colonie se tient au sein de l’établissement du Sacré-Cœur, à Taravao.  Quarante-cinq enfants de 6 à 17 ans, majoritairement issus de familles modestes et de foyers d’accueil, profitent ainsi pleinement de cette longue période de vacances. Activités et sorties sont quotidiennes. Hier, une matinée polynésienne, riche en découvertes, était au programme.

Pendant cette longue période de vacances scolaires, l’établissement du Sacré-Cœur, à Taravao, est loin d’être désert… Une colonie y a pris ses quartiers dès le 18 décembre, en vue d’accueillir quarante-cinq enfants et adolescents de 6 à 17 ans pendant quatre semaines. Certains sont issus du foyer Bon Pasteur et de SOS Village d’enfants, tandis que d’autres sont résidents de la Presqu’île. 

« On prend ceux qui en ont besoin », confie Andréa Aiamu, directrice du centre, actuellement en formation, et gérante d’une crèche à Taravao. « Le contact avec les enfants, le fait de former tous ensemble une grande famille et d’accompagner les jeunes, c’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur. On leur apporte différentes valeurs, comme le respect et le partage. Au démarrage, c’était dur, mais ça commence à aller mieux. On se base aussi beaucoup sur la confiance », ajoute-t-elle.

Activités et sorties à volonté

Entre les animations variées en interne et les sorties à la découverte des alentours, les enfants n’ont pas le temps de s’ennuyer, d’autant qu’une dizaine de référents sont aux petits soins pour eux.  Les bâtiments du Centre d’éducation aux technologies appropriées au développement (CETAD) ont été réaménagés pour l’occasion, les classes faisant office de dortoirs et le préau de salle à manger commune. 

Hier matin, la culture polynésienne était à l’honneur, au travers d’ateliers manuels et sportifs, de la réalisation d’une salade de fruits à la danse, en passant par les incontournables courses de sacs et de pirogues.  Mama Hutia, résidente de Pueu, avait également fait le déplacement pour enseigner l’art de la confection des couronnes. 

« Le but, c’est de leur permettre de s’approprier leur patrimoine, toujours dans une démarche de partage », souligne Louise Ori, animatrice et représentante de l’association familiale Ori A Tehaamana.  De nombreuses activités attendent encore les jeunes pensionnaires jusqu’au 12 janvier, dont une dernière soirée-spectacle, à la veille de la fermeture du camp.

A.-C.B.

taravao Sacré Coeur

Quelques ni’au coupés en deux dans la longueur, et la course de pirogues est lancée ! (© Anne-Charlotte Bouleau)

Quelques ni’au coupés en deux dans la longueur, et la course de pirogues est lancée ! (© Anne-Charlotte Bouleau)

Pour la chorégraphie du jour, c’est la chanson Apepe, de Teiva LC, qui était à l’honneur. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Pour la chorégraphie du jour, c’est la chanson Apepe, de Teiva LC, qui était à l’honneur. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Désiré Teivao
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete