Habillage fond de site

Des comédiens dans la peau des premiers coolies de Atimaono

lundi 5 septembre 2016

chinois

Voici les costumes des coolies de l’époque que porteront les principaux acteurs sélectionnés pour le film sur Chim Soo Kung. (Photo : John Hiongue / LDT)


Papeete – Tournage d’un docufiction sur le martyr chinois Chim Soo Kung

 

Samedi dernier, dans l’après-midi, l’équipe de tournage du film sur la vie du martyr chinois Chim Soo Kung a effectué, à l’école chinoise Koo Men Tong 1, une séance de répétition et d’essayage des costumes d’époque.

“On va répéter les scènes jusqu’au premier tournage d’essai. Je ne connais pas la date réelle du tournage sur le terrain.

Lors de notre casting effectué au siège de Si Ni Tong, on a retenu une quinzaine d’acteurs qui ont un rôle déterminé et les autres seront des figurants.

Tout n’est pas encore figé, sauf les rôles principaux des Chinois, ça, c’est calé. On recherche encore une dame polynésienne d’un certain âge, de forte corpulence, afin de jouer le rôle de la reine Pomare IV”, explique la scénariste, Martine Guichard.

 

L’équipe de tournage va s’inspirer de Secrets d’Histoire, un magazine documentaire à succès diffusé le mardi soir sur France 2. Selon le réalisateur Sandro Ly, des scènes pourraient être tournées dès la semaine prochaine.

“On doit interviewer un historien, mais aussi le président de l’association Si Ni Tong Didier Chanzy. On attend son retour d’un voyage.

On pourra peut-être également interviewer quelques Chinois âgés. David Moux est d’accord pour que notre équipe aille tourner des scènes dans sa plantation de cannes à sucre. On va interroger les gens qui peuvent apporter des éléments sur Chim Soo Kung. On sait que l’avocat Philippe Neuffer a fait des recherches de son côté afin de connaître la vérité”, évoque Sandro Ly.

 

Une bonne trentaine de personnes travaillent sur ce film, dont une dizaine rien que pour le côté technique autour de Sandro Ly, Benoît Tarahu, Martine Guichard, Roland Sam et Soumia Handachy.

Le tournage doit se faire dans des endroits calmes où on n’entend pas le bruit des voitures ou des camions qui passent. Le musée James Norman Hall à Arue  pourrait servir de lieu de tribunal.

“Nous avons fabriqué 200 costumes d’époque, une partie localement et l’autre partie commandée en Chine. Sur les costumes, on peut voir des rayures de différentes couleurs, c’est juste pour faire joli, il n’y a aucune signification.

Les principaux comédiens vont également porter des tenues de ville pour faire la bringue.

Les coolies travaillaient dans les champs de cannes à sucre pieds nus et certains portaient une espèce de savate fabriquée avec le système D”, relate Roland Sam.

 

Ce dernier est en train de terminer un ouvrage d’une centaine de pages consacré à Chim Soo Kung dont la sortie est prévue soit pour Noël, soit à l’occasion du Nouvel An chinois, le 28 janvier prochain. Le docufiction a pour titre provisoire Chim Soo Kung, de Canton à Tahiti et devrait durer 52 minutes.

 

De notre correspondant J.H.

Orianne Obrize
67
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete