Comité de suivi du plan de transition énergétique

    vendredi 29 juillet 2016

    énergétique

    “Les choses avancent bien” pour le ministre en charge des Énergies, Nuihau Laurey. (Photo : Christophe Cozette)


    Énergies renouvelables : “On est l’une des collectivités les plus avancées”

     

    Le comité de suivi du plan de transition énergétique (PTE) – plan qui a été présenté en novembre dernier – s’est réuni, hier matin à la présidence, autour du président du Pays, Édouard Fritch, de ses ministres concernés (énergies, environnement, relance économique et équipement) ainsi que de l’ensemble des acteurs économiques, publics et privés.

    Le comité a ainsi eu l’occasion de faire le point sur l’avancée des différentes actions menées jusqu’à ce jour, telles que la mise en place du code de l’énergie, l’évaluation des investissements hybrides, ou encore l’analyse du potentiel hydrolien dans certaines îles de l’archipel des Tuamotu.

    Les débats ont été qualifiés par le vice-président Nuihau Laurey, (également ministre en charge des Énergies) de “calmes, sains, fondés sur le respect mutuel” et ce dernier, à l’issue de ce comité de suivi, a répondu aux questions de la presse.

     

     

    Quel est l’enjeu de ce comité de suivi ?

    C’est un comité de suivi que nous avons choisi de mettre en place, pour assurer la pérennité du plan énergétique, faire en sorte que les mesures soient effectivement mises en œuvre, au-delà des changements qui peuvent intervenir dans le gouvernement et dans l’administration.

    Mais c’est surtout une volonté du gouvernement d’associer tous les partenaires économiques à ce plan de transition énergétique. C’est la deuxième réunion qui se tient en moins d’un an et nous avons fait un bilan de l’état d’avancement des 45 mesures qui ont été proposées. 

    Plus de 26 ont déjà été mises en œuvre, une quinzaine est en cours de réalisation et moins d’une dizaine reste à traiter avant la fin de l’année. Les choses avancent bien. Et nous avons souhaité présenter un nouveau code de l’énergie à l’ensemble des partenaires publics et privés et nous attendons leurs préconisations dans un délai de deux mois.

     

    Que prévoit-il ?

    C’est un document fondateur pour la politique énergétique, qui vient regrouper et moderniser un ensemble de textes, dont certains avaient plus de 40 ans. Il met en évidence la nécessité de se tourner vers des énergies renouvelables, qui propose un cadre totalement nouveau, avec la société Transport d’énergie électrique de Polynésie (TEP) qui serait acheteur unique de l’énergie, quels que soient les producteurs et revendeurs, à l’ensemble des distributeurs.

    Il y aura une distinction juridique entre producteurs et distributeurs. C’est la TEP qui revendra ensuite aux distributeurs. Il y a une transparence totale sur tous les flux financiers, avec une distinction juridique de chaque activité.

    Ce code met en place un système de solidarité entre tous les usagers polynésiens, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent car la péréquation était gérée par EDT. C’est le Pays qui va reprendre ce dispositif avec une solidarité acquise. Ce fonds de péréquation – ou de solidarité – va être créé par le code de l’énergie, par la loi, avant une adoption, je le souhaite, avant la fin de l’année.

     

    Quelle est l’ambition ?

    C’est d’avoir les prix les plus bas, en énergies renouvelables ou en thermique à l’entrée. Et deuxièmement, l’objectif, c’est de faire en sorte que dans ce domaine-là, tous les acteurs, qui souhaitent entrer dans ce cadre, soient traités de la même manière.

     

    En termes d’énergies renouvelables, se développe-t-on ?

    Nous sommes à plus de 30 % aujourd’hui avec l’hydro-électricité. L’objectif reste à 50 % d’ici 2020. Avec tout le retard que l’on a pris, cela va être compliqué. On est quasiment déjà à 25 MW de photovoltaïque installés. En matière d’énergies renouvelables, on est l’une des collectivités les plus avancées.

    Le photovoltaïque représentait moins de 1 % en 2009, mais représente aujourd’hui presque 10 %. 

     

    Propos recueillis par C.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete