Habillage fond de site

Comité Olympique de Polynésie Française : Louis Provost succède à Tauhiti Nena

dimanche 3 décembre 2017

1

Le nouveau président du comité Olympique de Polynésie Française (COPF) est Louis Provost. Après avoir été placé provisoirement sous la tutelle d’un administrateur judiciaire suite au débarquement de Tauhiti Nena en août dernier, le COPF revit. 

En effet, après quatre mois sans président, les 39 fédérations affiliées au COPF ont désormais l’esprit tranquille. Samedi, l’amphithéâtre de l’Institut de la Jeunesse et des Sports de Polynésie Française a accueilli les présidents de toutes les fédérations locales pour procéder à l’élection de celui qui sera à la tête du Comité pour quatre années. 

Comme lors de toutes élections, les tensions étaient palpables. Le premier point de divergence a été de savoir quelles fédérations étaient en mesure de voter ou pas. Tauhiti Nena s’était présenté plutôt confiant mais, après la décision prise par l’administrateur d’écarter les fédérations d’escrime et de paintball, il n’affichait plus tout-à-fait le même sourire. Les deux fédérations n’étant pas officiellement reconnue comme membres du COPF ne pouvaient participer au vote.

L’ex président du COPF avait bien compris que les neuf voix de ces deux fédérations pouvaient lui manquer dans le décompte final. Après quelques rebondissements, c’est effectivement Louis Provost qui l’a emporté. Tauhiti n’a même pas obtenu assez de voix pour faire partie du bureau.
Le 12 janvier 2016, Tauhiti Nena signait son mandat de président du COPF pour la troisième fois d’affilée. Lors de cette dernière, il l’avait remporté à l’unanimité face à un Abel Temarii bien décidé à lui prendre sa place. 

Depuis, de multiples conflits l’ont opposé à certaines fédérations et, le 31 août, suite à une décision de justice, Tauhiti Nena était finalement révoqué de son poste de président du COPF. Ce scénario n’est pas anodin puisqu’il se termine, comme en 2003, par la victoire de Louis Provost et la défaite de Tauhiti Nena.

À l’époque, en 2000, l’ancien président signait son premier mandat, mais sa victoire n’avait pas tardé à être contestée. Il avait signé pour quatre ans, mais avait finalement été écarté, de la même manière que cette année. Face à ce résultat Tauhiti Nena, garde la tête haute et reste positif.

« Il y a une nouvelle équipe qui va diriger le COPF. Sur les treize membres du bureau, on va dire qu’on a quatre candidats qui sont rentrés, donc c’est plutôt bien. Je tiens à remercier les fédérations qui m’ont soutenu. J’ai eu 84 voix. Maintenant, il faut les laisser gouverner. L’objectif, c’est que les sportifs se portent aux mieux. »

Vaitiare Pereyre-Gobrait

 

provost

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete