La commune accueille le 1er forum sur la maladie d’Alzheimer

    lundi 22 août 2016

    alzheimer

    Un conseil municipal extraordinaire est prévu d’ici une quinzaine de jours. (Photo : Christophe Cozette)

     

    Pirae – Réunion du conseil municipal

     

    Le conseil municipal de Pirae s’est tenu jeudi dernier et s’est ouvert aux alentours de 16 h 40, comme à l’accoutumée par une prière, mais pour la première fois, les différentes délibérations du jour – 26 au total – ont été présentées par un rapporteur désigné à l’avance, en l’occurrence un élu du conseil.

    Mais les deux gros sujets du jour, hormis cette première qui responsabilise chaque élu et contribue à une démocratie plus participative, concernaient l’adressage de la commune et le forum qu’elle accueillera, un forum qui concerne la maladie d’Alzheimer, “le problème de santé le plus grave du XXIe siècle”, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

    La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraîne la dégradation progressive des cellules cérébrales. Longtemps assimilée au vieillissement, la maladie d’Alzheimer a mis des années avant d’être reconnue comme une véritable maladie et est devenue, en quelques années, un réel problème de santé publique, voire un fléau, en raison d’une augmentation du nombre de malades, partout dans le monde.

    Au fenua, c’est Teave Chaumette, qui préside l’association Polynésie Alzheimer depuis 2013, qui est venue militer auprès du conseil municipal pour son projet “Aloïs” (du prénom du professeur Alzheimer, médecin allemand, qui a décrit la maladie en 1906).

     

    Un forum en octobre

     

    Cette maladie peut toucher n’importe qui, même les jeunes, et elle peut durer 25 ans”, a-t-elle déclaré, elle-même fille d’une mère atteinte de la maladie depuis de longues années, maladie maternelle qu’elle n’hésite pas à partager sur Facebook, dans un souci de communication, car “il n’y avait pas de communication entre les familles, les malades et les professionnels de santé”.

    Conférences, recensement, plan local d’accompagnement et diverses rencontres sont au programme de l’association, comme cela a été expliqué jeudi dernier, devant un conseil municipal plus qu’attentif aux propos de Polynésie Alzheimer.

    L’association, avec l’appui financier de la mairie à hauteur de 300 000 F environ (et autant du contrat de ville), organise dans ce but, du 3 au 7 octobre, le premier forum sur cette affection.

    La commune est volontairement désignée comme pilote (et hôte) – ce que n’a pas manqué d’applaudir l’ensemble des élus –, l’association accompagne la commune dans l’organisation et ce schéma, issu de la Nouvelle-Calédonie, va être ensuite dupliqué dans d’autres communes locales. Faa’a devrait rapidement emboîter le pas, avec l’appui du contrat de ville. Cette maladie, encore méconnue, touche également la famille du conseiller Théodore Tetuaetara, touché par l’intervention de Teave Chaumette.

    Second point du conseil municipal, non sans intérêt puisqu’il concerne les plus de 14 000 habitants de Pirae, la 6e commune de Polynésie en termes de population.

    Cette présentation concernait le projet d’adressage de la commune, dévolu à la société Pae Tai Pae Uta, qui a notamment présenté la méthodologie et le calendrier prévisionnel pour les deux phases prévues dans ce chantier.

    La première consiste à recenser les entrées (terrains, maisons, immeubles), les équipements (existants type panneaux et poteaux, arrêts de bus) et les voiries (largeur, trottoirs ou non…). La seconde est une enquête auprès des familles.

     

    Huit personnes recrutées

     

    Huit contrats à durée déterminée vont être proposés aux demandeurs d’emploi de la commune pour réaliser cette seconde enquête. Ils seront accompagnés d’un élu et d’un technicien de la ville afin de faciliter le contact.

    Il en sera de même pour les équipes chargées du recensement des entrées, des équipements et de la voirie, équipées avec des traceurs GPS pour effectuer leurs relevés.

    On ne rentre pas chez les gens pour ce recensement technique, mais le fait de voir des personnes pointer un GPS devant chez soi, cela peut gêner”, a expliqué Bruno Jouvin du cabinet Pae Tai Pae Uta, à l’issue de sa présentation devant le conseil municipal.

    Chacune des équipes sera clairement identifiée, badgée et logotée afin d’éviter des accueils au coupe-coupe, comme cela a pu arriver à une équipe dans une autre commune de la côte est, elle aussi “adressée”.

    Le début de cet adressage, en deux phases, ne devrait pas tarder. L’opération devrait, outre la numérotation des maisons et immeubles de la commune, améliorer la signalétique, optimiser l’arrivée des secours, recenser les cartes scolaires mais aussi d’électeurs et, après décision du conseil municipal, mettre en place des boîtes aux lettres et donc permettre la livraison de colis, si le choix est validé par l’équipe municipale.

    Après le rendu des diverses enquêtes, la phase des travaux recommandés par ces dernières commencera au premier trimestre 2017.

    Enfin, outre diverses délibérations d’ordre fonctionnel, le conseil municipal a voté les travaux pour la couverture du plateau sportif de Vaipahu, l’acquisition d’un véhicule de nettoyage (pour la plage de Taaone) et de chapiteaux – ce qui n’avait pas été fait depuis dix ans – et a validé une partie de la liste des enfants des écoles de la commune bénéficiant d’une aide pour la cantine scolaire, pourtant la moins chère de Polynésie.

    Le conseil municipal s’est clos vers 21 h 15 et le maire a donné rendez-vous à ce dernier, d’ici une quinzaine de jours, pour une séance dédiée à des délibérations urgentes à statuer.

     

    Christophe Cozette

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete