Comparution immédiate – Ivre, il donne un coup de poing à un policier et lui brise la mâchoire

    mardi 27 octobre 2015

    Un jeune homme de 26 ans a comparu hier pour des faits de violences à l’encontre d’un fonctionnaire de la police nationale. Ivre, le jeune homme aurait décoché un coup de poing et aurait brisé la mâchoire d’un fonctionnaire de police. Les faits se sont déroulés dans la commune de Pirae. Avec un ami et un cousin, alors qu’ils allaient récupérer leurs véhicules, ils auraient constaté que les vitres de ces voitures étaient brisées.
    C’est alors qu’une rixe aurait éclaté entre eux et une bande de jeunes qui se trouvaient sur le parking, sans éclairages.
    Les gardiens de la paix interviennent dans le noir et tentent de séparer les hommes. La victime agissait donc dans ses prérogatives lorsqu’elle s’est approchée du prévenu afin de le calmer. Passablement ivre, le jeune homme se met à insulter le policier avant de lui lancer un seul coup de poing. Suite à ces faits, le médecin de la victime lui a prescrit quatorze jours d’interruption totale de travail.
    Le coup aurait brisé la mâchoire du fonctionnaire à plusieurs endroits, ainsi que le nez. Une opération est nécessaire.
    Le tribunal correctionnel a condamné le jeune homme à un an de prison avec six mois de sursis, mise à l’épreuve et obligation de travailler, d’indemniser la victime et de suivre des soins pour ses problèmes d’alcool. Dans un premier temps, le montant de l’indemnisation s’élève à 200 000 F. Le blessé sera soumis à l’expertise d’un médecin spécialiste.

    Compte rendu d’audience M.-C.C.

    PAUL CONSCIENCE 2015-10-27 13:29:00
    Encore des jeunes invertébrés à la cons en manque visiblement d'éducation se prenant pour des Caids à la cons ; mais vous savez des gens comme ça y en a plein les quartiers regarder autour de vous ! les symptomes dans vos quartiers : parents démissionnaires , carence éducatives, échecs scolaires , vols, alcools , drogues, bagarres. on connait déjà la musique ; des futurs marches blanches pour des futurs victimes tombés sous les coups de ses futurs sous merdes que vous appelés des hommes.
    Comme d'habitude; c'est la faute de la société ou bien un problème de société en remettant en cause la politique ou le monde entier ! comme vous voulez ! voilà le discours de ceux qui se voile la face médiatiquement.
    Le vrai problème vienne de ces familles à la cons dépassées par les évènements et qui délaissent leurs progénitures en pensant que la société va les éduquer , le résultat de cette expérience de vie généralisée on fabrique déjà à la source de futur inadapté sociaux potentiellement merdiques ( pas de repères et pas remords ) en faite que l'on soit maohis, français , arabes, chinois , américains ou citoyens de n'importes qu'elles pays le résultat sont toujours similaires , ce n'est la société qui mettent vos enfants au monde ça sort de vos organes génitaux parentales alors si on est pas capable de s'éduquer sois meme , ne faites pas d'enfant .
    Maintenant, Bon courage pour rectifier le tir , Dans cette période d'insécurité aucun polynésien n'est à l'abri ; ni vos enfants et petits enfants de croiser ces connards.
    regardez autour vous ! ils vont dans des écoles en bandes pour tabasser gratuitement des enfants mineurs pour leur piquer leurs téléphones ou bien d'une joggueuse de 16 ans à Mahina se fait agressée ainsi qu'une adolescente violé dans des WC à Bora Bora, ce n'est pas uniquement que des policiers mais la population qui subie cette violence à cause de ses parents incapable d'élevés leurs chérubins à la cons. ALORS DES SANDY ELLACOT SYMBOLE DE NOTRE MARCHE BLANCHE continuera à faire couler beaucoup d'encre et certainement d'autres parents qui eux verseront des larmes d'incompréhensions en se posant la question ; comment en on est arrivé là ! Face à ce voilage de médiocrité absolue de notre société polynésienne similaire à d'autre sociétés occidentales, je souhaites une justice plus persuasive moins permissive , sinon pourquoi continuer dans cette voie là ! Je préfères opter pour l'auto défense pour la sécurité de ma famille si rien n'est fait ? A-t-on encore le choix et pour combien de temps ?
    rori puri 2015-10-27 12:03:00
    Le tribunal correctionnel a condamné le jeune homme à un an de prison avec six mois de sursis, mise à l’épreuve et obligation de travailler, d’indemniser la victime et de suivre des soins pour ses problèmes d’alcool.

    Mais toujours pas d'interdiction de se défoncer a l'alcool.

    Bravo la Justice
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete