Habillage fond de site

Le comptable de Tahiti tours et TNT détourne 46 millions

mercredi 20 juin 2018

comptable TC

“Il n’y avait pas de contrôle dans la société. J’étais dans la facilité”, a expliqué le comptable. (© Florent Collet)

“Au tribunal correctionnel, nous avons souvent à juger des vols modiques, une bouteille d’alcool, quelques billets de 1 000 F. Les prévenus n’ont parfois même pas de chaussures parce qu’ils ne peuvent pas se payer de savates. Il n’ont pas eu les bonnes cartes à la naissance et ils peuvent être pris dans la dépendance à l’alcool”, explique la procureure, avant de se tourner vers Pascal Terzian, le prévenu.

“Mais vous, vous aviez la capacité intellectuelle et financière pour faire autrement. Si vous l’avez fait, ce n’est pas pour les dettes, mais par appât du gain. Il faut que la peine soit un signal très clair à la délinquance intelligente.” Et de se tourner vers les juges pour requérir deux ans de prison, dont un an avec sursis. Les juges auront finalement la main plus lourde, en condamnant Pascal Terzian à trois ans de prison, dont deux avec sursis et l’interdiction définitive d’exercer le métier de comptable.

Ce dernier avait été recruté en novembre 2012 par Franck Falletta, en tant que directeur des affaires financières, pour réviser les comptes de Tahiti Tour et Tahiti Nui Travel, au nom de la holding de l’homme d’affaires, Finance Travel International.

L’homme ayant accès aux comptes web de l’entreprise, il a ainsi détourné 46 millions, de juillet 2015 à avril 2016, en virant l’argent sur le compte d’une entreprise lui appartenant. Le manège aurait pu continuer s’il n’avait pas fait l’erreur de faire le virement à un mauvais destinataire.

L’homme s’était ensuite dénoncé directement auprès de Franck Falletta. Une escroquerie qu’il a expliqué à cause de “dettes dues à un train de vie dispendieux”. “J’avais une épouse qui dépensait beaucoup d’argent”, se défend-il, sans trop vouloir donner de détails et reconnait des “fringues, des voyages” puis, pressé par le juge, “admet une passion pour le vin”. “Au lieu de faire comme tout le monde et demander une avance… Il n’y avait pas de contrôle dans la société. J’étais dans la facilité.”

Son avocat dénonce également le contexte de l’entreprise de Franck Falletta et la coquille vide dans laquelle était employé son client, “destinée à rétribuer certains employés et payer Falletta par des montages particuliers pour qu’il touche 8 millions par mois, alors qu’il a pillé ses sociétés”. “Cela n’excuse mais pas, cela explique les choses quand autour on te dit : ‘Tu fermes les yeux et tu fais ce que l’on te dit’.”

Une attaque contre Franck Falletta, dont l’affaire est toujours en instruction mais qui n’aura pas permis d’alléger la peine de Pascal Terzian, qui a également été interdit définitivement d’exercer le métier de comptable.

 

F. C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete