Habillage fond de site

Le concours du lever de pierre se féminise

mercredi 10 mai 2017

levée de pierre femme

Elles sont de plus en plus nombreuses à participer, ces deux dernières années, au concours de lever de pierre organisé par la Fédération des sports et jeux traditionnels. (© Charles Taataroa)


La Fédération des sports et jeux traditionnels a ouvert, pour la deuxième année consécutive, le concours de lever de pierre aux jeunes femmes. La plupart de ces jeunes femmes font de la musculation pour améliorer leur performance et participent aux compétitions comme leurs homologues masculins. À Rurutu d’où vient cette activité, les femmes participaient aussi à cette discipline, mais avec une pierre enduite d’huile de monoi.

Le concours de lever de pierre se féminise de plus en plus, ces dernières années. On peut même dire qu’il devient pour elles une spécialité puisque les jeunes femmes qui y participent doivent faire face à une pierre de 65 kg, qu’elles doivent soulever le plus rapidement possible.

En compétition, c’est la vitesse d’exécution qui compte le plus. Il faut d’abord saisir la pierre, la décoller du sol et ensuite l’amener au niveau de l’épaule en maintenant la stabilité du corps.

Pour les femmes, cet exercice paraît relever de l’impossible.

Et pourtant, comme dans de nombreux autres domaines, autrefois réservés à la gente masculine, elles sont de plus en plus nombreuses à relever le défi. Un défi pas seulement intellectuel puisque face à elle se trouve cette pierre d’un poids de 65 kg.

Plus qu’un sac de ciment et ses 50 kg qui représentent déjà  pour ceux qui ont eu à en porter, une charge déjà conséquente.

 

Au-delà de nos frontières

 

Et quand on voit ces jeunes femmes dans un concours, on a le sentiment qu’elles font ça sans trop de difficulté. Mais c’est évidemment trompeur, puisqu’elles s’astreignent à une préparation très sérieuse, bien loin des compétitions d’antan où leur présence relevait plus du témoignage que de la performance pure.

Là, ces filles s’entraînent et concourent pour, ni plus ni moins, que le titre de championne de Tahiti.

Les athlètes tahitiens, homme ou femmes, ont des défis transnationaux à relever, on devrait dire trans-Pacifique, puisque le lever de pierre a largement dépassé les frontières du fenua. On le retrouve aussi bien à Hawaii, qu’en Nouvelle-Zélande ou aux Samoa.

La chose est entendue pour Enoch Laughlin, président de la Fédération des sports et jeux traditionnels, qui voit dans les rencontres avec les autres pays du Pacifique une motivation supplémentaire pour attirer davantage de femmes et d’hommes à la pratique des sports traditionnels.

À Rurutu, d’où vient cette discipline du lever de pierre, les femmes participaient également à cette activité lors du Tere, traditionnel tour de l’île le premier jour de l’année.

Seulement à la différence des hommes, leur pierre était enduite d’huile de monoi, ce qui demandait une certaine technique pour la soulever. Mais si à Rurutu, les femmes peuvent être capables de soulever une pierre de plus de 60 kg enduite d’huile de monoi, un bon conseil, ne tentez pas l’expérience… 

C.T.

 

tuaro levée de pierre mahe tchong

 

 

 

4
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete