Concours Poly’Nov – L’innovation polynésienne récompensée

    samedi 28 mai 2016

    Six futurs entrepreneurs ont été récompensés, hier à la présidence, lors de la remise des prix du premier concours de soutien au développement de l’innovation, organisé par Tahiti Fa’ahotu. Les prix – une dotation financière et un accompagnement administratif et juridique – leur permettront de mettre leurs projets en route, après avoir été passés au crible de la faisabilité technique et économique et de l’impact sur l’économie et l’emploi.

    Le premier prix, doté par le Pays d’une bourse d’un million de francs, revient au projet “Sucre de coco” de Mathieu Puigsarbe, ingénieur en recherche et développement, et Guillaume Soumier, qui vient de l’univers de la grande distribution. L’innovation qu’ils apportent est un système automatisé de récolte (le sucre de coco est obtenu en captant la sève de fleurs de cocotier).
    Cette activité peut s’envisager comme une alternative ou un complément à la copraculture, dont elle utilisera les déchets. En partenariat avec le service du développement rural, une “cocoteraie beta” va bientôt voir le jour.

    La tendance : la valorisation du secteur primaire

    Le deuxième prix (doté de 700 000 F) est attribué au projet “Rava’ai” de Vaimiti Vanel Tunoa, qui y travaille depuis près d’un an déjà : une conserverie artisanale de pâtes tartinables à partir de produits de la mer, selon ses recettes personnelles.
    Enfin, le troisième prix (doté de 500 000 F) revient à “Tahiti Spirulina” de Herald Hivet, qui se propose de diversifier l’aquaculture en produisant cette microalgue très riche en vitamines et minéraux, considérée comme la Rolls des compléments alimentaires.
    Trois autres porteurs de projet ont également été distingués. S’ils n’obtiennent pas de dotation financière, ils auront en revanche droit à l’accompagnement de Tahiti Fa’ahotu, de la CCISM, du référent innovation au ministère de la Santé et de la Recherche et d’un à deux tuteurs volontaires, ainsi qu’à un accès facilité au crédit par les établissements bancaires partenaires.

    “Alterocéan”, d’Audrey Lachaud, est un concept d’ateliers de transformation (conserverie végétale et animale) destinés aux producteurs locaux. Le premier devrait voir le jour à Moorea. “Tavaiti Ha’ari”, de Hans Hunter, est une pochette réutilisable pour extraire le lait de coco.
    Enfin, “Mosis”, de Franck Bertho, est un système de communications permettant de recevoir une alerte en cas de danger immédiat.
    Les huit membres du jury (délégués à la recherche du Pays et de l’État, représentants de la DGAE, de la CCISM, de la Socredo et de la Sofidep) ont donc distingué, parmi la trentaine de projets qui leur avaient été soumis, ceux qui portent une promesse de diversification de l’économie polynésienne, particulièrement dans le secteur primaire.

    Teva Rohfritsch, ministre de la Relance économique, a réaffirmé le soutien du gouvernement à cette vision de l’innovation, créatrice de nouvelles filières.

    C.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete