Concurrence et révision des coûts de l’électricité au programme

    mardi 11 août 2015

    Olivier Challan Belval et Julien Janes, les deux experts missionnés par la Commission de régulation de l’énergie, ont attaqué leurs réunions de consultation des professionnels de l’énergie électrique en Polynésie française.
    Hier matin, ils rencontraient, à la vice-présidence, divers intervenants dans le cadre de deux sujets : l’accès à la concurrence sur le transport de l’énergie électrique, et l’ouverture du marché pour la construction d’un nouveau barrage hydraulique sur Tahiti.
    La mission d’expertise, venue une première fois il y a deux ans, sera principalement intéressée à écouter les professionnels du secteur. EDT, TEP, administrations diverses seront entendus.
    “Le premier point est la volonté du gouvernement polynésien de développer davantage d’énergie renouvelable”, expliquait hier Julien Janes, “mais il envisage aussi de maîtriser au mieux les prix de l’électricité.”
    Les travaux seront donc dirigés vers ces points centraux. L’introduction de plus de concurrence fait partie des pistes de réflexion que le Pays a demandé aux deux experts d’étudier tant dans la distribution que dans la production.
    Des filières de production pourraient alors être promues. Trois sujets porteront la réflexion et seront les bases du prochain rapport que rendront les experts en novembre.
    “Le premier sujet sera “quelle organisation pour le secteur électrique afin de promouvoir la concurrence ?””, expliquait hier Julien Janes.
    “Le second sujet tournera autour de conseils dans le cadre des négociations sur la refonte de la formule tarifaire”, poursuit-il, précisant : “On ne négocie pas en direct. Nous sommes là pour offrir une méthodologie. Nous ne nous substituons en aucun cas aux compétences du territoire.”
    En effet, le rapport des experts mandatés par la CRE ne proposera pas de nouvelles grilles de calcul du prix de l’électricité, mais devrait à terme permettre au gouvernement d’y voir plus clair sur les lignes de calcul pour négocier au mieux avec EDT. “On ne va pas leur dire comment calculer”, ponctue Olivier Challan Belval.
    Enfin, le troisième axe de réflexion porte sur le passage d’un futur appel d’offres pour une concession hydraulique ; le contrat, les tarifs pratiqués, la concurrence sur le secteur, etc.
    Les deux experts seront en Polynésie française jusqu’au 20 août en devraient rendre un rapport préliminaire en octobre, avant de rendre un rapport définitif un mois plus tard.
    Le mode de calcul du prix de l’électricité en Polynésie française (Petace), remis en cause par une décision du tribunal administratif de juillet 2013, pourrait alors être modifié en suivant les conseils prodigués par les experts après négociations entre le gouvernement et EDT.
    La péréquation tarifaire pourrait s’en trouver modifier. Les usagers espèrent naturellement que cette modification sera à la baisse.

    Bertrand Prévost

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete