Condamnée à deux ans de prison pour abus de biens sociaux, elle fait appel

    jeudi 22 octobre 2015

    Une quinquagénaire comparaissait hier, en début d’après-midi, devant la cour d’appel de Papeete pour contester les faits qui lui sont reprochés et donc la peine prononcée à son encontre par le tribunal correctionnel.
    En effet, elle a été condamnée en première instance à deux ans d’emprisonnement et à indemniser les victimes pour abus de biens sociaux, banqueroute frauduleuse et abus de confiance. Alors qu’elle était gérante d’un garage automobile et d’un magasin pour une marque internationale, la prévenue a vu sa société se  retrouver en situation de liquidation judiciaire alors qu’elle se trouvait hors du territoire.
    À la même période, elle se serait fait expulser de son magasin avec sa marchandise pour non-paiement de loyer et, selon ses dires, retrouvée obligée d’entreposer les véhicules (voitures, motos…) dans différents entrepôts.
    Des faits qui ont été considérés par la justice comme une tentative de dissimulation de biens. Dans l’impossibilité de payer les salaires de ses employés, elle aurait à la même époque décidé de les payer en nature avec des véhicules, or ces derniers ne lui appartenaient plus. Condamnée en première instance alors qu’elle était absente, elle a décidé de faire appel afin de pouvoir se justifier en personne. Son avocat clame la bonne foi et a plaidé la relaxe car “il n’y a pas d’infraction pénale”. Il met par ailleurs en évidence le fait qu’il “n’y a pas eu d’enrichissement personnel”. Le jugement est mis en délibéré au 28 janvier 2016.
    M-C.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete